NOUVELLES
26/09/2016 08:34 EDT | Actualisé 27/09/2017 01:12 EDT

Arabie: des centaines de Pakistanais doivent partir sans leurs salaires

Des centaines de Pakistanais doivent quitter cette semaine l'Arabie saoudite, mais privés des salaires qu'ils attendaient depuis plusieurs mois, selon un responsable de l'ambassade du Pakistan.

Au total quelque 405 Pakistanais travaillant pour le compte de la Saudi Oger Ltd, une compagnie privée de construction, devront quitter le royaume saoudien.

Des vols pris en charge par le gouvernement saoudien sont prévus à partir de mercredi, a indiqué à l'AFP Abdul Shakoor Shaikh, attaché à l'ambassade du Pakistan.

Ils font partie d'un contingent de plus de 6.500 Pakistanais employés par la même entreprise et qui n'ont pas reçu leurs salaires depuis au moins neuf mois.

Des milliers d'Indiens et Philippins travaillant pour par ce géant de la construction, avaient quitté l'Arabie saoudite ces derniers mois sans leurs salaires.

Fondée dans les années 1970 par Rafic Hariri, milliardaire ancien Premier ministre libanais assassiné en 2005, Saudi Oger est dirigée par son fils Saad, qui fut lui aussi chef du gouvernement libanais, et représente l'une des principales entreprises du BTP en Arabie saoudite.

L'Arabie saoudite fait face depuis deux ans à la chute de ses revenus pétroliers, qui touche notamment le bâtiment, les compagnies de ce secteur dépendant des contrats publics.

Le royaume saoudien, comme de nombreux pays du Golfe, compte une forte main-d'oeuvre asiatique, notamment dans la construction.

it/hj/feb