POLITIQUE
23/09/2016 01:40 EDT | Actualisé 26/09/2016 02:34 EDT

Frais de déménagement : le bureau de Harper avait approuvé 93 000$ pour l'un de ses employés

OTTAWA – Le bureau du premier ministre Stephen Harper a déjà approuvé 93 000$ en frais de déménagement pour un membre de son personnel.

Les chiffres, fournis par le Bureau du Conseil privé (BCP), notent qu’entre 2008 et 2010, un individu a reçu des remboursements d’une valeur totale de 92 952,71$.

Entre 2006 et 2015, le bureau de Harper a dépensé un total de 324 800,15$ en frais de réinstallation. Le BCP n’a pas pu dire, dans l’immédiat, combien d’individus avaient reçu cet argent.

L’ancien chef de cabinet de Harper, Guy Giorno, a déménagé de Toronto à Ottawa en 2008. Il a dit au HuffPost dans un courriel qu’il n’était pas certain de ses coûts de réinstallation, parce que la commission de son agent d’immeuble et les frais pour son camion de déménagement étaient payés par Brookfield. Il s’agit d’un tiers parti qui s’occupait de relocalisation des fonctionnaires, dont ceux des Forces canadiennes et de la GRC.

M. Giorno estime que son total avoisinait les 40 000$ mais a dit: «Je comptais demander au BCP de me rembourser ce montant directement. »

Nigel Wright, qui a succédé à Giorno comme chef de cabinet en 2010, a dit au HuffPost qu’il avait reçu environ 17 000$ de Brookfield pour ses frais de déménagement. Il croit que le montant total de ses dépenses pourrait avoisiner les 20 000$.

Il n’avait aucun souvenir d’avoir approuvé des frais de relocalisation, mais il est possible que des petits montants aient été distribués, dit-il.

Les libéraux «ont utilisé les payeurs de taxes comme leur ATM personnel»

À la Chambre des communes, vendredi, les conservateurs ont martelé que la chef de cabinet du premier ministre Justin Trudeau, Katie Telford, et que son secrétaire principal, Gerald Butts, devaient rembourser une somme substantielle de leurs coûts de relocation de 207 000$ qui étaient « déraisonnables ».

La leader parlementaire des conservateurs, Candice Bergen, a dit que les libéraux avaient finalement admis qu’ils « ont utilisé les payeurs de taxes comme leur ATM personnel ».

« Les amis du premier ministre ont admis qu’ils ont réclamé des dizaines de milliers de dollars de dépenses inappropriées qui ont été approuvées par le premier ministre. Ceci démontre clairement un manque de jugement de la part du premier ministre », a-t-elle dit.

La leader parlementaire du gouvernement Bardish Chagger a répliqué que c’était une pratique courante de rembourser des coûts de déménagement des hauts fonctionnaires et de leurs familles depuis 1970.

« Le bureau du premier ministre précédant a approuvé plus de 300 000$ en dépenses de relocation, incluant une au coût de 93 131$ (sic). Nous savons que ces politiques doivent être révisées, et c’est pourquoi notre premier ministre a pris ces actions », a-t-elle ajouté, notant que Trudeau a demandé au Conseil du Trésor d’élaborer une nouvelle politique qui affectera tous les employés du gouvernement.

Les proches de Trudeau remboursent

Jeudi, deux personnes de la garde rapprochée du premier ministre Justin Trudeau, Gerald Butts et Katie Telford, se sont excusées pour la controverse entourant leurs frais de réinstallation. Ils ont dit qu’ils allaient rembourser près de 65 000$ du montant total de 207 000$.

Le duo, qui a déménagé séparément avec leurs familles de Toronto à Ottawa après l’élection de 2015, dit qu’ils ont suivi toutes les règles, qui régissent la relocalisation des fonctionnaires et des employés politiques de haut niveau en place depuis des décennies.

« Alors que ce processus nous concerne, nous étions éligibles pour un remboursement pour plusieurs coûts et nous ne nous sentions pas confortables avec cela », ont affirmé Butts et Telford dans une déclaration sur Facebook.

« Alors que les règles étaient claires et nous les avons suivies, nous savons que ce n’est pas toujours assez. »

Ils ont offert une liste détaillée de leurs frais de déménagement, qui montaient à 126 669$ pour Butts et 80 382$ pour Telford. Ils ont aussi accepté de recevoir des remboursements seulement pour le « coût réel » payé à de tiers partis pour déménager leur famille et leurs effets personnels dans la capitale.

CORRECTION: Une version précédente de cet article faisait état d'un coût total de 93 131,90$. Le Conseil privé, qui a fourni ce chiffre, dit qu'il y a eu erreur. Le remboursement total était bel et bien de 92 952,71$.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais par Catherine Lévesque.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'héritage politique de Stephen Harper Voyez les images