Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Emma Watson dénonce la violence sexuelle sur les campus

L’actrice Emma Watson est retournée à l’assemblée générale de l’ONU, le 20 septembre, afin de livrer un discours particulièrement inspirant. Cette fois, la femme de 26 ans a empressé les leaders mondiaux de changer leurs politiques en ce qui a trait à la violence sexuelle sur les campus universitaires et collégiaux.

«Une université devrait être un lieu de refuge qui prend l’action nécessaire pour contrer toute forme de violence», a-t-elle déclaré aux quartiers généraux de l’ONU, à New York.

Watson a ensuite exposé les problèmes auxquels doivent faire face les femmes inscrites aux institutions postsecondaires partout dans le monde. «Qu’arrive-t-il si, comme c’est présentement le cas un peu partout, nous nous faisons transmettre le message que la violence sexuelle n’est pas une forme de violence?», a-t-elle demandé à l’assemblée.

L’ambassadrice de la bonne volonté envers les femmes de l’ONU a ensuite introduit un nouveau rapport de l’ONU portant sur la violence sexuelle sur les campus.

Écoutez son discours (en anglais) ci-dessous :

VOIR AUSSI:

25 moments où Emma Watson nous a donné des leçons de style
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.