NOUVELLES
21/09/2016 10:44 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

Transferts en santé: Trudeau reste muet sur les sommes et les conditions

OTTAWA — Justin Trudeau reste muet sur les sommes qu'Ottawa envisage d'accorder aux provinces en transferts pour la santé, tout en les prévenant que les Canadiens en ont assez des chicanes entre paliers de gouvernement.

Le torchon brûle entre Ottawa et Québec au sujet des sommes que versera le fédéral pour les soins de santé et sur les modalités qu'il pourrait imposer. Québec souhaite plus d'argent que ce que les conservateurs avaient prévu à l'origine pour 2017, ainsi qu'une enveloppe sans condition.

En point de presse à Ottawa, mercredi, le premier ministre n'a pas voulu rassurer Québec sur l'une ou l'autre de ses demandes.

Il a plutôt fait valoir que les Canadiens en avaient assez des gouvernements qui s'accusaient mutuellement plutôt que de travailler ensemble.

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette dénonce depuis des semaines l'intention des libéraux de s'en tenir à une augmentation des transferts de 3 pour cent, plutôt que 6 pour cent, et de vouloir contraindre les provinces à dépenser une portion de cette somme en soins à domicile.

Le ton a monté d'un cran quand M. Barrette a accusé son homologue fédérale Jane Philpott d'avoir «coulé» dans les médias une lettre le sommant de faire cesser la pratique des frais accessoires au Québec. Elle a par ailleurs prévenu qu'elle réduirait les transferts de la somme payée en trop par les patients québécois.