NOUVELLES
21/09/2016 06:05 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

"Tout peut basculer d'un côté comme de l'autre" en Syrie, prévient Ban

"Tout peut basculer d'un côté comme de l'autre" en Syrie, a prévenu mercredi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité, réuni pour une session de crise consacrée à la guerre dans ce pays.

A l'ouverture d'une réunion ministérielle du Conseil, il a imploré les grandes puissances "d'user de leur influence pour rétablir la cessation des hostilités", permettre à l'aide humanitaire d'être acheminée et soutenir une transition politique.

Il faut que les Syriens "puissent négocier et sortent de l'enfer où ils sont pris au piège", a-t-il affirmé, mettant les grands puissances, notamment Moscou et Washington, devant leurs responsabilités.

"La tragédie en Syrie nous fait honte à tous", a-t-il lancé aux ministres des affaires étrangères réunis, parlant d'"échec collectif".

avz/vog