NOUVELLES
21/09/2016 10:30 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

Shell abandonne un projet en eaux profondes au large de la Nouvelle-Écosse

HALIFAX — Shell abandonne son premier puits d'exploration en eaux profondes au large de la Nouvelle-Écosse parce qu'il n'a pas trouvé assez de pétrole pour que son exploitation soit rentable.

Le puits se trouve environ 250 kilomètres au large de Halifax, dans le bassin de Shelburne.

L'entreprise a précisé mercredi, dans un communiqué de presse, que le forage du puits Cheshire avait été complété la semaine dernière.

La société avait déjà entrepris de forer un deuxième puits, le Monterey Jack, situé à environ 120 kilomètres au sud-ouest du puits Cheshire. L'exploration devrait y commencer d'ici la fin septembre.

Shell avait obtenu six permis d'exploration en 2012 et 2013, et les projets au large de la province étaient considérés comme des éléments clés d'une éventuelle reprise de l'industrie pétrolière néo-écossaise.

Shell détient une participation de 50 pour cent dans les deux projets de puits au large de la Nouvelle-Écosse, et il en est l'exploitant. ConocoPhillips Canada East Coast Partnership détient une participation de 30 pour cent dans le projet et Suncor Énergie, les 20 pour cent restants.

Suncor (TSX:SU) a calculé que l'abandon du premier puits forcerait l'inscription de frais de radiation d'environ 105 millions $ après impôts dans ses résultats du troisième trimestre.