NOUVELLES
21/09/2016 10:59 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

Le pétrole finit en nette hausse à New York après les stocks américains

Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mercredi à New York, soutenus par une nouvelle baisse inattendue des stocks hebdomadaires de pétrole brut aux Etats-Unis, selon les chiffres du département de l'Energie (DoE).

Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, a pris 1,29 dollar à 45,34 dollars sur le contrat pour livraison en novembre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Ces chiffres poussent à la hausse parce que l'importante baisse des réserves de brut s'explique par une chute des importations", a résumé Matt Smith de ClipperData.

"Il y a quelques semaines, nous avions eu une forte baisse et tout le monde pensait que c'était dû à la tempête tropicale Hermine, que les importations reviendraient et que l'on verrait une forte hausse des stocks. Une fois de plus, cela n'a pas été le cas", a expliqué Mike Dragosits de TD Securities.

"Soit une partie de ce brut a été détournée ailleurs, soit nous l'avons consommée", a ajouté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Les cours du brut avaient entamé leur hausse dès mardi soir dans les échanges électroniques.

Toujours en faveur d'une hausse des cours, la diminution des stocks d'essence a été plus marquée qu'attendu, de 3,2 millions de barils selon le DoE.

En revanche, les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.) ont progressé de 2,2 millions de barils, soit plus que les attentes des experts.

"Cela semble normal à cette période de l'année, jusqu'à ce que cela baisse dans les semaines à venir", a toutefois nuancé Mike Dragosits de TD Securities.

Les cours n'ont pas semblé pâtir de la reprise graduelle des exportations libyennes avec le premier départ d'un tanker du terminal pétrolier de Ras Lanouf depuis 2014, et après un premier échec il y a quelques jours.

lla/jld/vog