NOUVELLES
21/09/2016 06:02 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

La CAQ attaque l'entourage de Couillard à coup de mises en demeure

Le chef de cabinet du premier ministre Philippe Couillard, Jean-Louis Dufresne, et un conseiller travaillant avec lui, l'ex-caquiste Yan Plante, sont visés par des mises en demeure envoyée par la Coalition avenir Québec. M. Couillard dénonce une « diversion » de la CAQ.

Le parti de François Legault allègue que M. Plante a volé plusieurs « documents de nature confidentielle et stratégique » de la CAQ avant et après sa démission, le 27 juillet. M. Plante a été embauché par le bureau du premier ministre le 15 août.

Parmi ces documents se trouvaient l'ordre du jour du caucus présessionnel de la CAQ tenu à Saint-Jérôme, et un document sur la stratégie que le parti entend suivre lors de la partielle qui aura lieu cet automne dans la circonscription du même nom.

La mise en demeure exige que les documents en question soient remis à la CAQ ou détruits et que MM. Plante et Dufresne produisent une déclaration assermentée précisant l'utilisation qui en a été faite d'ici vendredi, 17 h.

Selon Simon Jolin-Barrette de la CAQ, les agissements de M. Plante constituent une « violation de ses obligations de loyauté et de confidentialité envers son ancien employeur », et un « manquement à son obligation de bonne foi envers la CAQ ».

En conférence de presse mercredi matin, M. Jolin-Barrette n'a pu dire combien de documents ont pu ainsi se retrouver entre les mains de M. Plante au lendemain de son départ.

Il a indiqué que la CAQ poursuit ses recherches pour déterminer « l'étendue de l'appropriation indue de documents ». Le parti n'exclut pas la possibilité de déposer une plainte en matière criminelle, a-t-il précisé.

Couillard accuse Legault de faire un « spectacle de diversion »

À son arrivée au caucus du Parti libéral, le premier ministre Couillard a balayé cette histoire du revers de la main. Il accuse François Legault de faire un « spectacle de diversion » qu'il assimile à du « salissage ».

« Sur le cas de M. Plante, particulièrement, toutes les vérifications ont été faites », a-t-il assuré. « On n'a aucun besoin de savoir quoique ce soit autour de la CAQ, M. Plante ne discute pas avec nous des affaires internes de la CAQ. Et on est content qu'il soit avec nous. »

Selon M. Couillard, M. Plante va « répéter lui-même très fortement » qu'il n'a rien à se reprocher d'ici peu.

Plus de détails à venir.