NOUVELLES
21/09/2016 13:07 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

Italie/5e journée - Les gros se régalent, sauf Naples qui cède la tête à la Juve

Tenu en échec mercredi sur le terrain du Genoa (0-0), Naples n'est pas resté longtemps leader du championnat d'Italie et a redonné la place à la Juventus qui, comme tous les autres "gros" de Serie A, s'est bien amusée lors de la 5e journée.

. La Juve reprend son bien

On avait laissé dimanche la Juventus frustrée par sa défaite face à l'Inter Milan et agacée par les questions sur sa solidité défensive ou sur l'intégration des recrues, comme Higuain ou Pjanic.

On l'a retrouvée mercredi beaucoup plus fidèle à son image: implacable et sûre d'elle, beaucoup trop forte pour le promu Cagliari, corrigé 4-0.

Higuain a marqué son quatrième but de la saison (celui du 2-0) et Pjanic est impliqué sur les deux premiers. Outre l'Argentin, les buteurs s'appellent Rugani, Dani Alves - qui marque pour la première fois sous le maillot bianconero - et Ceppitelli, contre son camp sous la pression de Lemina.

Les Turinois se sont donc rassurés aux frais de la malheureuse équipe sarde (17e) et repassent en tête avec un point d'avance sur Naples. Seul souci: leur capitaine et gardien Gianluigi Buffon, blessé, a dû céder sa place à Neto.

. Naples neutralisé

L'attaque de feu s'est enrayée. Avec ses 12 buts en quatre journées, le Napoli de Maurizio Sarri semblait inarrêtable.

Mais le Genoa (8e) avait l'antidote et a réussi à maîtriser Milik, Callejon, Mertens et les autres pour finir sur un 0-0, un score un peu triste pour un match aussi spectaculaire et riche en occasions.

Naples a même eu très chaud en fin de match quand Giovanni Simeone, le fils de l'entraîneur de l'Atletico Madrid Diego Simeone, a frappé plein centre à trois mètres du but. Mais Pepe Reina a sauvé son équipe d'un arrêt réflexe et Naples reste deuxième.

. Roma et Inter sont là

A deux points de la Juventus et un seulement de Naples, on trouve un trio composé d'une équipe surprise et de deux outsiders attendus.

L'équipe surprise, c'est le Chievo Vérone (4e), vainqueur 2-1 de Sassuolo avec notamment un but extraordinaire de Rigoni. Et celles qui sont là où on les attendait, ce sont la Roma et l'Inter.

Sur la lancée de son beau succès face à la Juve, le club milanais (5e) a tranquillement été s'imposer à Empoli (2-0) grâce à un doublé de son avant-centre et capitaine Mauro Icardi.

Avec déjà six buts, l'Argentin est le meilleur buteur de la Serie A. Et avec une passe décisive en plus contre la Juve, il est impliqué sur l'ensemble des buts de son équipe depuis le début de saison.

La Roma de son côté s'est bien relevée de sa défaite face à la Fiorentina en écrasant le promu Crotone 4-0 pour remonter à la troisième palce.

On notera le premier but de la saison d'El Shaarawy, celui de Salah, le doublé de Dzeko, qui revit cette saison avec déjà quatre buts, et le penalty arrêté par Szczesny. Mais on retiendra surtout la sublime passe décisive de 40 mètres et sans contrôle de Francesco Totti sur le premier but de Dzeko.

Pour une fois titulaire, le capitaine romain a montré qu'à 40 ans, il lui reste au moins les yeux et les pieds.

stt/tba