NOUVELLES
21/09/2016 09:37 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

Éthique: Couillard renouvelle sa confiance envers Laurent Lessard

QUÉBEC — Le premier ministre Philippe Couillard a renouvelé mercredi son entière confiance envers son ministre des Transports, Laurent Lessard, confronté à des allégations de conflit d'intérêts touchant un de ses anciens employés.

Il a cependant admis ne pas connaître les faits qui sont reprochés à son ministre par tous les partis d'opposition.

Après les sorties ces derniers jours de l'opposition péquiste et de la Coalition avenir Québec (CAQ), c'était au tour de Québec solidaire, mercredi, d'emboîter le pas pour demander des comptes au ministre des Transports, dont un des anciens employés a tiré profit de subventions gouvernementales.

Le député solidaire Amir Khadir a jugé que le ministre Lessard n'avait plus l'autorité morale pour prendre place au conseil des ministres.

L'opposition péquiste et la CAQ ne vont pas jusque là, préférant attendre de connaître les conclusions du rapport du Commissaire à l'éthique qui se penche sur la question.

L'intégrité et le jugement du ministre Lessard sont remis en question relativement à deux dossiers impliquant un de ses anciens employés de circonscription, Yvon Nadeau.

En 2015, le gouvernement a versé une subvention de 3 millions $ à l'entreprise Pyrobiom Énergies, appartenant à M. Nadeau.

Proche du ministre Lessard, Yvon Nadeau a été à son emploi de 2003 à 2013, puis de 2014 à 2015, soit jusqu'à ce qu'il reçoive la subvention demandée un an plus tôt au ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles.

L'épouse de M. Nadeau, Stéphanie Donato, était elle aussi employée du ministre Lessard à son bureau de comté, à Thetford Mines, de 2012 à 2015.

Dans un autre dossier, le ministère des Transports a versé une subvention de plus d'un million de dollars en 2008 à la station de ski du mont Adstock, située dans la circonscription de M. Lessard. Le gestionnaire de la location des chalets de la station de ski était le même Yvon Nadeau.