NOUVELLES
21/09/2016 11:24 EDT | Actualisé 22/09/2017 01:12 EDT

Brésil : un demi-million d'employés de banque en grève depuis plus de 15 jours

Un demi-million d'employés de banque brésiliens étaient toujours en grève mercredi pour réclamer de meilleurs salaires, plus de deux semaines après le début du conflit social, les négociations semblant dans l'impasse.

Quelque 13.000 agences bancaires étaient paralysées dans tout le Brésil, soit plus de la moitié de l'ensemble des succursales, selon la Confédération des employés du secteur financier (Contraf).

La grève illimitée, qui touche aussi bien les banques privées que publiques, a été déclenchée après cinq cycles de négociations infructueuses.

Le mouvement est entré mercredi dans sa troisième semaine et les discussions semblent au point mort. La dernière réunion entre les représentants syndicaux et ceux de la Fédération nationale des banques (Fenaban) remonte au 13 septembre.

Les syndicats réclament une augmentation de 14,78% des salaires pour compenser une hausse des prix de 9,57% sur les douze derniers mois et obtenir une augmentation réelle d'environ 5%.

Ils veulent aussi que le salaire de base passe de 1.800 réais (498 euros) à 3.940 réais (1.090 euros) ainsi qu'une plus grosse participation aux bénéfices.

Jusqu'à présent, les patrons de banques n'offrent que 7% d'augmentation et une prime de 3.300 réais (900 euros), une proposition que les syndicats ont rejetée.

Les Brésiliens peuvent se rabattre sur les distributeurs automatiques et payer leurs factures par internet ou dans d'autres établissements comme la Poste brésilienne.

Les employés du secteur bancaire devraient se joindre à la journée de mobilisation nationale convoquée pour jeudi par plusieurs centrales syndicales, comme la CTB et la CUT, pour la "défense des droits des travailleurs".

nr/js/ab/tup/bds