NOUVELLES
20/09/2016 00:22 EDT | Actualisé 20/09/2017 01:12 EDT

Yémen: raids aériens sur le vieux Sanaa, missile contre l'Arabie

La coalition militaire arabe intervenant au Yémen a lancé mardi des raids aériens sur la vieille ville de Sanaa, la capitale tenue par les rebelles chiites Houthis, après le tir dans la nuit d'un missile contre l'Arabie saoudite, que Ryad affirme avoir intercepté.

Le siège de la Sécurité nationale (l'un des services yéménites du Renseignement) dans la vieille ville de Sanaa a été la cible tôt mardi matin d'une dizaine de raids aériens de la coalition sous commandement saoudien, ont indiqué des témoins.

C'est la première fois que ce bâtiment, qui abrite également un centre de détention, est pris pour cible par les avions de la coalition. Il est situé dans un quartier résidentiel et commercial de Sanaa.

Les raids ont fait un mort et trois blessés parmi les civils et endommagé des maisons, ont ajouté ces sources faisant état aussi de bombes qui n'ont pas explosé.

Les locaux du ministère de la Défense, situés à proximité de Bab Al-Yemen, à l'entrée de la vieille ville, ont également été visés simultanément par des raids de la coalition, selon des habitants et des employés du ministère.

Dans la banlieue nord-ouest de la capitale, un point de contrôle tenu par les rebelles a été touché par deux frappes de la coalition, tuant deux miliciens et blessant quatre autres, selon des habitants.

Les avions de combat de la coalition ont par ailleurs visé dans la matinée deux camps militaires des rebelles dans la région de Sanhan, au sud-est de Sanaa, selon des sources tribales.

Le Yémen est déchiré par une guerre civile opposant les Houthis, alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, aux forces loyales à l'actuel président Abd Rabbo Mansour Hadi.

La coalition arabe est intervenue en mars 2015 pour soutenir les forces du président Hadi alors que les rebelles Houthis sont accusés de liens avec l'Iran.

Un missile, tiré lundi soir par les rebelles en direction de la ville saoudienne de Khamis Mushait (sud), a été intercepté et détruit sans provoquer de dégâts, a annoncé la coalition dans un communiqué.

La base de lancement du missile a ensuite été bombardée, selon le communiqué.

Les Houthis ont affirmé sur leur site sabanews.net avoir touché la base aérienne Khaled à Khamis Mushait, visée par le tir de missile.

L'Arabie saoudite a déployé des batteries de missiles Patriot pour détruire les missiles balistiques tirés occasionnellement du Yémen contre son territoire.

Le conflit au Yémen a fait plus de 6.000 morts et déplacé au moins trois millions de personnes, générant en outre une grave crise humanitaire.

jj-mou/tm/ras/feb