NOUVELLES
20/09/2016 08:37 EDT | Actualisé 21/09/2017 01:12 EDT

Yaya Touré aspiré par le vide

Il a annoncé sa retraite internationale avec la Côte d'Ivoire, Pep Guardiola, fâché à mort avec son agent, ne veut plus qu'il joue en Premier League et il n'a pas été inscrit en Ligue des champions: rien ne va plus pour Yaya Touré, désormais ex-plaque tournante du jeu des Éléphants et de Manchester City.

Il est loin le temps, en janvier 2015, où l'Ivoirien, veste satinée noire sur chemise blanche, recevait son 4e Ballon d'Or africain (record à égalité avec le Camerounais Samuel Eto'o). Il paraît bien loin le temps -- c'était pourtant au printemps -- où Roberto Mancini, coach de l'Inter Milan qui l'avait eu sous ses ordres à City, lançait: "il est unique".

A 33 ans, le natif de Bouaké vit une situation unique, pour le pire...

Il n'a plus la cote avec Guardiola, nouveau coach des Citizens, qui ne l'a pas inscrit en Ligue des champions. L'agent du milieu de terrain, Dimitri Seluk, furieux, a lâché: "Si City ne gagne pas la Ligue des champions, j'espère que Pep aura le cran de dire qu'il avait tort d'humilier un grand joueur comme Yaya".

Problème, "Pep" n'a pas goûté cette sortie. "Son agent a parlé et, depuis ce moment, Yaya est à l'écart, a expliqué le technicien espagnol en conférence de presse mardi. A moins que M. Dimitri Seluk ne s'adresse de nouveau aux médias -- parce qu'il n'a pas le courage de m'appeler, il va parler aux médias -- et qu'il s'excuse auprès de Manchester City avant tout, puis des joueurs, et enfin de l'entraîneur."

Mais le conseil de Touré a rétorqué mardi sur SkySports: "Guardiola a gagné quelques matches (à City) et pense qu'il est le roi. Je m'excuserais auprès de Guardiola s'il s'excuse auprès de Manuel Pellegrini (prédécesseur de Guardiola à City) pour ce qu'il lui a fait". Quand bras de fer rime avec impasse...

- Dégoûté par le Ballon d'Or à Aubameyang -

Le coffre-fort du milieu de terrain ne pourra même pas se consoler avec sa sélection ivoirienne à la CAN-2017 prévue au Gabon (21 janvier-12 février). Car il a annoncé lui même sa retraite internationale mardi, quelques heures seulement avant le coup de gueule de Guardiola.

"L'âge, le rythme très dense des entraînements, la multitude des matches, ne sont pas les raisons pour lesquelles je prends cette décision. Le football est tout pour moi. Je ne me sens plus capable de me fixer de nouveaux objectifs avec les Eléphants de Côte d'Ivoire", écrit sur Twitter celui qui avait remporté la CAN-2015.

Peut-être que le colosse (1,91 m) est également toujours dégoûté de ne pas avoir remporté un 5e Ballon d'Or africain. Le prix était allé en janvier au Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, sacré grâce à son excellente année 2015 avec Dortmund.

"Je crois que c'est ce qui fait la honte de l'Afrique, avait éructé Touré, qui pensait mériter le trophée après sa victoire en Coupe d'Afrique des nations, sur RFI. Car se comporter de la sorte, c'est indécent! Mais qu'est-ce qu'on peut faire? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l'Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l'extérieur que notre propre continent. C'est ce qui est lamentable!"

mam-pgr/pel