NOUVELLES
20/09/2016 07:17 EDT | Actualisé 21/09/2017 01:12 EDT

La Côte d'Ivoire va former près de 1.000 enseignants d'arts pour accéder au marché international

La Côte d'Ivoire, qui abrite le Marché des arts du spectacle africain (Masa), va former 876 enseignants d'art dans le but de se doter d'une structure pour accéder au marché international, a annoncé mardi à Abidjan le directeur de l'Institut de formation, Modeste Goran Koffi.

"La Côte d'Ivoire a décidé de faire de l'art et la culture l'épine dorsale de son développement", a déclaré M. Goran, en marge d'une rencontre panafricaine sur l'art et la culture dans la capitale économique ivoirienne.

La formation des 876 enseignants d'arts, dont 400 en musique, 390 en art plastique et le reste en théâtre et danse, débutera cette année pour une durée de deux ans.

L'Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (Insaac, public), une université à vocation culturelle et artistique, anciennement appelé Institut national des arts (INA), va assurer la formation.

A la fin de leur formation, ces enseignants seront repartis dans les établissements secondaires et primaires, à travers tout le pays.

"Ce recrutement permettra aux disciplines artistiques enseignées dans le système éducatif national, de prendre de l'ampleur, d'aider le citoyen à rester très proche de son identité culturelle et jouer son rôle de développement et d'animation de nos cités", a souligné M. Goran.

La biennale du Masa, un événement d'importance à l'échelle du continent africain a été créée en 1993 à Abidjan sous l'impulsion de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), et est dédiée aux professionnels africains de la danse, du théâtre et de la musique, qui vise à faciliter aux artistes l'accès au marché international.

Le Masa, qui avait interrompu ses activités en 2003, en raison de la crise politico-militaire en Côte d'Ivoire, a repris en 2014.

ck/ms/jh