NOUVELLES
20/09/2016 11:02 EDT | Actualisé 21/09/2017 01:12 EDT

Irak: la batterie d'artillerie française "prête à servir pour la reconquête de Mossoul" (Hollande)

Le président français François Hollande a annoncé mardi depuis le siège des Nations unies à New York que la batterie d'artillerie fournie par la France à l'armée irakienne avait été mise en place au nord de Mossoul, "prête à servir pour la reconquête" de la ville.

"Aujourd'hui même, la batterie d'artillerie a été mise en place au nord de Mossoul et est prête à servir pour la reconquête de Mossoul", tenue depuis 2014 par le groupe Etat islamique (EI), a déclaré le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

Le président François Hollande avait annoncé en juillet l'envoi de ces pièces d'artillerie à l'armée irakienne et de conseillers militaires français pour les assister. Il s'agit de puissants canons Caesar montés sur camion d'une portée de 40 kilomètres.

"Aujourd'hui même, le groupe aéroporté, donc le porte-avions Charles de Gaulle (et son escorte navale, NDLR), a appareillé et se dirige vers la zone concernée", a-t-il également confirmé.

La France, a souligné le président Hollande, "prend ses responsabilités dans tous les domaines puisque notre porte-avions est aujourd'hui sur le chemin de la zone et a appareillé, que nos pièces d'artillerie sont disposées et que nos avions interviennent".

Le Charles de Gaulle a appareillé lundi soir de Toulon (sud de la France) afin de participer aux opérations pour la reprise de Mossoul, avait indiqué un peu plus tôt l'état-major des armées françaises à Paris.

La ville de Mossoul, prochain objectif des forces irakiennes soutenues par la coalition internationale, peut être reprise d'ici la fin de l'année, a assuré l'armée américaine qui conduit la coalition internationale engagée contre l'EI en Irak et Syrie.

ha/avz/bdx