NOUVELLES
18/09/2016 08:43 EDT | Actualisé 19/09/2017 01:12 EDT

Turquie: l'homme qui a agressé la femme en short relâché

Un tribunal turc a relâché dimanche un homme qui a reconnu, après son arrestation la veille par la police, avoir agressé une jeune femme à bord d'un bus d'Istanbul parce qu'elle portait un short, a annoncé l'agence de presse Dogan.

Interrogé pendant sa garde à vue, l'homme de 25 ans a reconnu avoir frappé la femme au visage mais le tribunal, qui a décidé qu'aucun délit n'avait été commis, a décidé de le relâcher, a précisé l'agence.

L'homme a affirmé avoir agi ainsi car il souffrait d'une maladie mentale, selon l'agence.

L'homme, qui travaillait pour une entreprise comme agent de sécurité, avait fait l'objet dans le passé d'un diagnostic de maladie maniaco-dépressive.

"Celles qui portent des shorts devraient mourir!", a crié l'homme à la femme, avant de frapper cette infirmière au visage, selon Dogan, qui n'a pas précisé la date de cette agression.

La police avait arrêté le suspect samedi dans le district de la rive asiatique, Usküdar.

Il a déclaré à la police qu'il avait été mis en fureur par la tenue de la jeune femme.

"Le short qu'elle portait n'était pas convenable. C'est pour cela que je me suis mis en colère et me suis ainsi comporté", a-t-il déclaré, cité par Dogan.

Les féministes ne cessent de dénoncer la hausse du nombre de violences faites aux femmes en Turquie, où des centaines d'entre elles meurent chaque année sous les coups de leurs époux.

fo/gw/mr/pjl