NOUVELLES
18/09/2016 16:59 EDT | Actualisé 19/09/2017 01:12 EDT

Gémeaux: ouverture mordante et Gémeaux à Laurence Leboeuf et Vincent Leclerc

MONTRÉAL — Éric Salvail et Jean-Philippe Wauthier ont donné le coup d'envoi du 31e gala des prix Gémeaux, dimanche, avec du mordant, des commentaires incisifs et une apparition surprise de Sophie Grégoire. Les artistes attentifs dans la salle comble du Théâtre Saint-Denis, à Montréal, étaient à l'affût de chaque remarque.

Pendant que le premier ministre Justin Trudeau s'occupait du «bain» des enfants, son épouse et ex-animatrice Sophie Grégoire a présenté les nommés du premier rôle féminin dans une série dramatique saisonnière, un prix remis à Laurence Leboeuf pour «Marche à l'ombre». Il s'agit de son 3e prix Gémeaux en carrière.

Vincent Leclerc, qui incarne Séraphin Poudrier — son premier rôle de premier plan à la télévision — a remporté l'honneur du meilleur acteur principal d'une série dramatique saisonnière. L'homme de 40 ans originaire de l'Outaouais s'est tout récemment fait connaître du grand public québécois, dans «Les pays d'en haut», en donnant la réplique à Sarah-Jeanne Labrosse sous les traits de Donalda. François Létourneau — en scénariste en perpétuelle quête d'inspiration dans «Série Noire» — était également favori.

Sans surprise, Guy Nadon poursuit sur sa lancée en ajoutant une statuette à toutes celles récoltées dans sa carrière, cette fois pour la meilleure interprétation dans un premier rôle d'une série dramatique annuelle pour «O'». Le vétéran est apparu ému d'être accueilli sur scène par des athlètes olympiques, dont on venait de souligner l'excellence. Se confondant en remerciements, il s'est dit toujours «content de faire ce métier» de comédien et «d'ancien spectateur».

Dans leur numéro d'ouverture, les têtes d'affiche de «En mode Salvail» et de «La soirée est encore jeune» ont fait déferler une pluie de félicitations à l'égard de plusieurs émissions regardées en en entier par les deux animateurs avant le gala, disant avoir pu se reposer durant «Les Jeunes Loups».

Une blague sur la filature de Julie Snyder, sur la lutte judiciaire coûteuse de Mike Ward et sur la rupture de Mariloup Wolfe ont suscité des réactions mi-figue mi-raisin.

Un total de treize trophées doivent être décernés lors du gala diffusé sur les ondes de Radio-Canada.

De nombreuses vedettes sont présentes au gala, notamment Gregory Charles et des jeunes de l'émission «Virtuose», Louis Morissette, Guy Jodoin, Christian Bégin, Mariloup Wolfe, Sarah-Jeanne Labrosse, Maude Guérin et Marie Soleil Dion.

En après-midi, les séries «Boomerang», «Les beaux malaises», «Au secours de Béatrice» et «Unité 9» sont sorties grandes gagnantes de l'Avant-première du gala des prix Gémeaux.

La nouvelle comédie «Boomerang» s'est également démarquée par sa distribution. Celui qui tient le principal rôle dans la série, Antoine Bertrand et les acteurs de soutien Fabien Cloutier et Marie-Thérèse Fortin ont été sacrés dans leur catégorie respective.

«Au secours de Béatrice», qui diffuse actuellement sa troisième saison, a quant à elle été récompensée pour ses textes, écrits par Francine Tougas, et son application numérique développée en complément de la série. L'acteur James Hyndman a pour sa part reçu le Gémeaux du meilleur rôle de soutien dans une série annuelle.

Deux prix ont été remis à la populaire série «Unité 9». L'actrice Céline Bonnier est allée cueillir le prix du meilleur rôle de soutien féminin dans une série annuelle et les réalisateurs Jean-Philippe Duval et Yann Lanouette-Turgeon, celui de la meilleure réalisation.