NOUVELLES
18/09/2016 05:38 EDT | Actualisé 19/09/2017 01:12 EDT

Explosion à New York: les autorités enquêtent sur l'incident «intentionnel»

NEW YORK — Les autorités new-yorkaises enquêtent toujours sur la cause d'une explosion «intentionnelle» qui est survenue samedi soir dans un secteur passant de Manhattan, samedi soir.

L'incident qui a fait 29 blessés est un «geste intentionnel», selon le maire Bill de Blasio, mais pour l'instant rien ne permet de croire que l'événement a un lien quelconque avec le terrorisme.

Le maire de Blasio a déclaré que «peu importe la cause, peut importe l'intention, les New-Yorkais ne seront pas intimidés», ajoutant que personne ne «changerait la façon dont (les citoyens) vivent leur vie».

Impossible de savoir pour l'instant qui est à l'origine de l'explosion et quels sont motifs du geste.

Un dispositif suspect découvert à quelques rues du lieu de l'explosion a été retiré de façon sécuritaire par les autorités tôt dimanche matin. Selon une source policière qui a requis l'anonymat, il s'agissait d'un autocuiseur attaché à des câbles et à un téléphone cellulaire.

L'engin, qui a été retrouvé dans un sac de plastique sur la 27e rue Ouest, a été déplacé par un robot et transporté vers un champ de tir du Bronx.

L'explosion survenue dans le quartier Chelsea semblait provenir d'une boîte à outil placée devant un édifice de la 23e rue Ouest, selon cette même source.

Selon des témoins, la détonation a soufflé les fenêtres des bâtiments à proximité et a projeté des débris dans les alentours.

Les pompiers ont indiqué que 24 personnes avaient été transportées à l'hôpital pour des blessures. L'une des victimes avait une plaie perforante qui était considérée comme étant grave, mais les autres blessés avaient des égratignures et des ecchymoses.

La Maison-Blanche a déclaré le président Barack Obama avait été informé de l'explosion à New York et recevra une mise à jour des informations qui seront disponibles.

La candidate démocrate Hillary Clinton a dit avoir été informée à propos des explosions à New York et au New Jersey et au sujet de l'attaque au Minnesota.

Mme Clinton a ajouté que le pays avait besoin de soutenir ses premiers répondants et de «prier pour les victimes». «Nous devons laisser cette enquête se dérouler», a-t-elle dit.

Donald Trump a devancé les autorités de New York quand il a déclaré qu'une «bombe avait explosé» dans la ville avant que les responsables aient publié les détails. Il a fait cette annonce à la sortie de son avion lors d'un rassemblement dans un hangar d'aéroport à Colorado Springs, au Colorado.

«Je dois vous dire que juste avant que je descende de l'avion, une bombe a explosé à New York et personne ne sait ce qui se passe», a déclaré Donald Trump.

Le candidat républicain a fait ses commentaires vers 21h10, peu de temps après l'explosion. Un porte-parole du candidat n'avait pas répondu à savoir s'il avait été informé de l'incident avant de prendre la scène.