NOUVELLES
18/09/2016 15:10 EDT | Actualisé 19/09/2017 01:12 EDT

Emmy Awards: vers une nuit historique pour "Game of Thrones" ?

Les stars du petit écran se pressaient sur le tapis rouge des Emmy Awards dimanche à Los Angeles, avant le début de la cérémonie pour lesquelles les séries "Veep" et "Game of Thrones" sont favorites et pourraient même entrer dans l'histoire.

Une mini-série sur l'affaire O.J. Simpson, qui n'en finit pas de fasciner l'Amérique, devrait aussi faire partie des grands gagnants de la soirée, forte de 13 nominations.

Ellie Kemper, nommée pour sa série loufoque "Unbreakable Kimmy Schmidt", Felicity Huffman, vedette d'"American Crime" et de "Desperate Housewives" et son mari le comédien William H. Macy ou encore Jon Voight, père d'Angelina Jolie et interprète de "Ray Donovan", faisaient partie des premiers arrivés, moins de deux heures avant le début de la soirée de gala.

La 68e cérémonie des Emmy Awards commencera à 17H00 locales (00H00 GMT) au Microsoft Theater de la Cité des Anges, et sera présidée par l'animateur Jimmy Kimmel.

Gwendoline Christie, la chevaleresque Brienne of Tarth dans "Game of Thrones", a fait sensation en fourreau noir court pailleté.

La nuit promet d'être victorieuse pour "Game of Thrones", qui a déjà récolté 35 Emmys en six saisons diffusées sur la chaîne payante HBO et est en course pour neuf autres dimanche, notamment meilleure série dramatique.

Plusieurs de ses acteurs (Kit Harrington, Peter Dinklage, Lena Headey, Emilia Clarke...) sont aussi en lice pour les prix d'interprétation.

Selon les pronostiqueurs, la série dans un monde fictif où s'affrontent des clans pour le "Trône de fer" pourrait détrôner la sitcom "Frasier", et devenir le programme de fiction le plus primé de l'histoire de ces "Oscars de la télévision".

"Game of Thrones est l'un des plus grands accomplissements à la télévision sur tous les critères possibles, que ce soit l'écriture aux multiples rebondissements, les costumes, l'interprétation..." s'enthousiasme Jonathan Kuntz, professeur à l'université UCLA School of Theatre Film and Television.

C'est l'émission comique "Saturday Night Live" qui détient le record toutes catégories confondues, avec 44 statuettes.

- Robin Wright, prétendante naturelle -

La mini-série "American Crime: The People vs O.J. Simpson", docu-fiction sur la bataille entre les avocats de l'ex-star du football américain accusée de double meurtre et la procureure Marcia Clark, est partie pour faire une moisson de statuettes, après avoir déjà gagné quatre Emmys techniques le week-end dernier.

Six de ses acteurs concourent pour des prix d'interprétation, dont John Travolta, Courtney B. Vance, et Sarah Paulson, qui interprète avec maestria la procureure Marcia Clark.

La série d'espionnage "The Americans" pourrait de son côté décrocher quelques victoires surprises: acclamée par la critique, elle a souvent été nommée mais rarement récompensée.

Ses interprètes Matthew Rhys et Keri Russell font notamment partie des favoris pour les meilleurs acteurs ou actrices dramatiques.

C'est "dans cette catégorie que la bataille sera la plus serrée", estime le site de pronostics Goldderby.com.

Viola Davis, professeure de droit criminel dans "Murder", est de nouveau finaliste après avoir été la première Afro-Américaine à remporter cette statuette l'an dernier.

Robin Wright est également une prétendante naturelle pour ce prix: elle est nommée pour la quatrième fois pour le rôle de Claire Underwood dans le thriller politique "House of Cards" mais n'a encore jamais remporté d'Emmy.

"Il y a presque autant de suspense dans la course pour le meilleur acteur", remarque Tom O'Neil, fondateur de Goldderby.com.

La star de "House of Cards", Kevin Spacey, n'a jamais gagné d'Emmy non plus malgré son incarnation magistrale du politicien avide de pouvoir Frank Underwood.

Il aura toutefois face à lui un rival difficile à évincer: Rami Malek, vedette de "Mr. Robot", l'une des nouvelles séries les plus en vue à la télévision américaine.

Julia Louis-Dreyfus pourrait elle aussi se faire une place au Panthéon des Emmys: elle est largement favorite pour le prix de la meilleure actrice comique grâce au rôle de la vice-présidente loufoque Selina Meyers dans "Veep". Ce serait la cinquième fois d'affilée qu'elle le remporte et sa sixième statuette au total pour ce prix, un record.

"C'est un personnage vulgaire, cynique, elle l'interprète à merveille et c'est vraiment drôle", constate Robert Thompson, professeur de culture populaire à l'université de Syracuse.

ved/seb/