NOUVELLES
18/09/2016 10:02 EDT | Actualisé 19/09/2017 01:12 EDT

Coupe Davis - Noah laisse planer le doute sur son avenir de capitaine

Yannick Noah a laissé planer le doute sur son avenir à la tête de l'équipe de France de Coupe Davis après la défaite en demi-finale contre la Croatie, dimanche à Zadar.

"Je veux essayer d'aller au bout de mon rêve. Ce n'est pas forcément en commençant le premier tour l'année prochaine, c'est peut-être en défrichant le terrain pour quelqu'un d'autre", a dit le capitaine.

Noah n'a pas caché qu'il avait envie de poursuivre au-delà de son contrat d'un an, mais pas à n'importe quelle condition. "J'en ai envie mais il n'y a pas que moi. Il y a un groupe, il y a un projet qui forcément évolue. La plupart des choses ont été formidables et au-delà de mes attentes et il y en a d'autres que j'aimerais vraiment cadrer. Ce qui compte c'est l'avis des joueurs. On en parle, je dis comment je veux fonctionner et si tous les joueurs sont d'accord on peut travailler", a-t-il dit.

Même s'il a refusé de faire de Gaël Monfils le bouc émissaire de la défaite, le capitaine a admis que les conditions du forfait du N.1 français, deux jours avant le match, ont posé problème.

"Je mets toute ma concentration et mon énergie sur les gars qui sont là. Ne serait-ce que par respect pour ce qu'on a vécu, ceux qui se sont bagarrés, qui ont travaillé, qui ont chialé dans le vestiaire après, parler de Gaël ce n'est pas le moment", a-t-il dit, avouant qu'il n'avait pas tous les éléments en sa possession pour juger de la blessure au genou à l'origine du forfait.

Noah a été en revanche enthousiasmé par l'attitude des quatre joueurs de Zadar, Richard Gasquet, Lucas Pouille, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert. "Les gars ont fait corps. C'était des moments comme on en vit rarement, des moments beaux", a-t-il dit.

fbx/dmk