NOUVELLES
16/09/2016 01:32 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

UE: Hollande met en garde contre une "dislocation", veut une "impulsion nouvelle"

Le président français François Hollande a mis en garde vendredi à Bratislava contre le risque de "dislocation ou de dilution" de l'Europe et a réclamé une "impulsion nouvelle" pour sauver le projet européen.

"Chacun connaît la situation: le Royaume-Uni a décidé de sortir. Il y a des interrogations sur l'avenir de l'Europe. Alors, soit c'est la dislocation, soit c'est la dilution, soit c'est au contraire la volonté commune de donner un projet à l'Europe c'est ce que j'appelle la nouvelle impulsion", a averti le président français à son arrivée au sommet des 27 post-Brexit dans la capitale slovaque.

M. Hollande a rappelé les "trois priorités" de ce nouvel élan: la sécurité, notamment en renforçant "la protection des frontières", "la préparation de l'avenir. L'Europe", avec des investissements en particulier "dans le numérique, la transition énergétique" et la jeunesse.

"C'est ce que j'appelle le plan de Bratislava: il doit y avoir une feuille de route et un agenda", a plaidé le chef de l'Etat français soulignant que "la France et l'Allemagne ont forcément un message fort à délivrer".

Arrivée peu auparavant, la chancelière allemande a estimé que l'Union européenne était dans une "situation critique".

swi/agr/ib

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!