NOUVELLES
16/09/2016 05:46 EDT | Actualisé 16/09/2016 05:46 EDT

Trump reconnaît enfin qu'Obama est né aux États-Unis

ASSOCIATED PRESS
Republican presidential candidate Donald Trump speaks during a rally, Wednesday, Sept. 14, 2016, in Canton, Ohio. (AP Photo/Evan Vucci)

Après en avoir ouvertement douté pendant longtemps, Donald Trump a enfin reconnu jeudi soir que le président Barack Obama est bel et bien né aux États-Unis – par la bouche d'un de ses proches conseillers, du moins.

« Après avoir réussi, contrairement à d'autres, à obtenir le certificat de naissance du président Obama, M. Trump croit que le président Obama est né aux États-Unis », a déclaré son conseiller en communication Jason Miller par voie de communiqué.

Le candidat républicain à la Maison-Blanche était jusqu'à tout récemment l'un des chefs de file du mouvement des « birthers », qui questionne le fait que le président soit né à Hawaï.

Il s'agit d'un important changement de cap, dans la mesure où le milliardaire questionnait depuis plusieurs années la nationalité américaine de Barack Obama.

Plus tôt dans la journée, M. Trump avait pourtant refusé de dire s'il croyait que le président Obama était né aux États-Unis. « Je répondrai à cette question au bon moment; je souhaite simplement ne pas y répondre tout de suite », avait-il déclaré au Washington Post.

Cette volte-face pourrait s'expliquer par le fait que le candidat républicain tente de séduire l'électorat noir, qui a largement favorisé la victoire de Barack Obama en 2008 et en 2012. Plusieurs Afro-Américains récusent l'implication de Donald Trump dans le mouvement des « birthers » et les commentaires laissant sous-entendre que la présidence d'Obama n'est pas légitime.

Ce refus renouvelé du milliardaire avait apporté de l'eau au moulin de son adversaire démocrate, Hillary Clinton, qui a repris sa campagne jeudi après l'avoir interrompu pendant quatre jours pour soigner une pneumonie.

« Cet homme veut être notre président? Quand allons-nous stopper ces horreurs, ce sectarisme? », avait-elle demandé, lors d'un discours devant une organisation politique hispanique. « Il a essayé de remettre les compteurs à zéro de nombreuses fois. C'est tout ce dont il est capable. Il n'a pas changé ».

Mme Clinton n'a jamais remis en question le fait que Barack Obama soit né aux États-Unis. Mais le clan Trump n'a pas hésité jeudi à rappeler qu'en mars 2008, alors qu'elle tentaient d'obtenir le ticket démocrate, elle avait répondu de manière évasive à une question posée par l'animateur de l'émission 60 Minutes, à savoir si elle croyait son adversaire lorsqu'il disait ne pas être musulman. « Il n'y a rien qui supporte une telle hypothèse... autant que je sache », avait-elle rétorqué.

Alors qu'il dirigeait déjà les États-Unis depuis trois ans, Barack Obama, le premier président noir de l'histoire des États-Unis, s'était résigné à publier une version longue de son certificat de naissance en 2011 pour répondre à ceux qui doutaient de son origine.

Le document certifie qu'il est bel et bien né à Hawaï le 4 août 1961.

Voir aussi:

Galerie photo Des bébés qui détestent Donald Trump Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!