POLITIQUE
16/09/2016 05:23 EDT | Actualisé 16/09/2016 07:47 EDT

Conférence du Fonds mondial : Justin Trudeau poursuit sur sa lancée féministe (VIDÉO)

MONTRÉAL – Le premier ministre Justin Trudeau a réitéré qu’il est féministe, devant les dirigeants mondiaux réunis à Montréal pour la conférence du Fonds mondial et ce, après avoir été accusé de cautionner la ségrégation sexuelle.

« Les femmes et les jeunes filles qui vivent dans la pauvreté sont particulièrement exposées à la maladie. Pour elles, il est plus difficile de surmonter les obstacles qui les empêchent de s’instruire et elles sont victimes chaque jour de discrimination sur le plan politique et social. »

« Comme féministe, comme père et comme être humain, je sais que ce n’est pas normal », a-t-il dit à l’ouverture de la cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Trudeau a tenu ces propos après que des groupes de femmes et certains politiciens l’aient critiqué, cette semaine, en raison de sa visite dans une mosquée où les hommes et les femmes étaient séparés le jour de la fête musulmane du sacrifice.

Le premier ministre soutient qu’il est de sa responsabilité d’aller à la rencontre des gens, peu importe si ce sont des lieux religieux, au lieu de « fomenter la division ». « Les valeurs qui définissent le Canada incluent le respect et l’ouverture envers tout le spectre de la diversité », a-t-il dit plus tôt cette semaine en réponse aux critiques.

Conférence à Montréal

Plusieurs chefs d’État, dirigeants et philanthropes étaient présents lors de cette conférence du Fonds mondial, qui vise à amasser 13 milliards de dollars entre 2017 et 2019 pour éradiquer ces trois maladies d’ici 2030.

Le Canada a déjà promis de donner 785 millions de dollars canadiens. Les États-Unis ont promis 4,3 milliards de dollars d’ici trois ans.

Mais « le combat n’est pas terminé », estime Justin Trudeau, qui a voulu rappeler qu’on « est toujours plus forts ensemble » et qu’on peut « résoudre de gros problèmes ensemble ».

La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a salué l’engagement du Fonds mondial et du Canada pour aider les femmes et les jeunes filles en matière de prévention et d’accès aux soins.

« Parce que, hélas, nous le savons : en santé comme dans d’autres domaines, l’inégalité entre les sexes pénalise injustement et cruellement les femmes », a-t-elle dit, en ouverture de la conférence.

Le Fonds mondial se conclura par un spectacle gratuit au Centre Bell, samedi soir, mettant en vedette Usher, Grimes et Charlotte Cardin, entre autres.

VOIR AUSSI :