NOUVELLES
16/09/2016 04:23 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

Syrie: réunion urgente vendredi du Conseil de sécurité de l'ONU (diplomates)

Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir vendredi en urgence pour examiner l'opportunité de soutenir l'accord américano-russe sur la Syrie, ont indiqué des diplomates.

Les membres du Conseil doivent se retrouver à 17H30 (21H30 GMT) pour des consultations à huis clos, tandis qu'un convoi de camions remplis d'aide humanitaire pour les habitants de la ville assiégée d'Alep est toujours bloqué à la frontière turque.

Une trêve fragile des combats tient depuis lundi dans le cadre de cet accord, qui prévoyait dans la foulée de l'arrêt des hostilités la livraison de nourriture et de médicaments aux villes et localités assiégées, à commencer par les quartiers rebelles de la cité septentrionale d'Alep, principal front du conflit.

L'accord, conclu le 9 septembre, vise à favoriser une solution au conflit très complexe qui a fait plus de 300.000 morts en plus de cinq ans.

Une cessation des hostilités pendant sept jours consécutifs devrait, en vertu de cette entente, ouvrir la voie à la mise sur pied d'un centre inédit de coordination militaire entre les Etats-Unis et la Russie - alliée du régime du président syrien Bachar al-Assad - pour frapper les jihadistes.

La Russie fait pression pour que l'ONU apporte son soutien à cet accord mais d'autres membres du Conseil, dont la France, veulent au préalable en connaître davantage de détails.

L'ambassadeur russe Vitali Tchourkine a anticipé l'adoption d'une résolution de soutien lors d'une réunion mercredi.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov devraient être présents lors des discussions du Conseil.

Le président américain Barack Obama doit réunir vendredi son équipe de sécurité nationale, dont John Kerry et le secrétaire à la Défense Ashton Carter, pour faire le point sur l'accord américano-russe en Syrie, selon des responsables américains.

La 71e Assemblée générale des Nations unies s'ouvre lundi à New York. Les dirigeants mondiaux vont tenter d'améliorer le sort de millions de migrants et réfugiés et de trouver une issue à plus de cinq ans de carnage en Syrie.

cml/elm/prh

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!