NOUVELLES
16/09/2016 04:43 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

Syrie: raids aériens sur une ville rebelle, trois civils tués (OSDH)

Trois civils, dont deux enfants, ont été tués vendredi dans des frappes aériennes sur une ville rebelle dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au quatrième jour d'une trêve fragile.

13 civils ont été blessés dans ces raids qui ont touché Khan Cheikhoun, une localité de la province d'Idleb, a précisé l'OSDH.

Selon le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane, ces civils sont les premiers à avoir été tués par des frappes aériennes dans des zones non contrôlées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) depuis l'entrée en vigueur lundi de la trêve négociée par Washington et Moscou.

Une vidéo publiée en ligne par des militants de Khan Cheikhoun montre deux colonnes de fumée blanche s'élever d'un quartier d'immeubles en béton.

L'OSDH qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre n'a pas pu identifier la nationalité des avions ayant mené les frappes, même si la province d'Idleb est régulièrement la cible de l'aviation du régime de Damas et de celle de son allié russe.

Comme la majorité de la province, Khan Cheikhoun est aux mains d'une alliance de rebelles composée notamment d'islamistes et de jihadistes comme ceux du Front Fateh al-Cham (ex-branche syrienne d'Al-Qaïda).

Selon l'accord de trêve, les combats doivent cesser sur l'ensemble du pays, à l'exception des zones tenues par les jihadistes.

La cessation des hostilités est toutefois difficile à respecter dans les zones où le Front Fateh al-Cham est allié à des rebelles, comme dans la province d'Idleb, estiment les observateurs.

Cet accord de trêve est le plus récent des efforts internationaux pour tenter de mettre fin à un conflit qui a débuté en 2011 après la répression dans le sang de manifestations pro-démocratie et a fait plus de 300.000 morts.

mjg/mer/nbz

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!