NOUVELLES
16/09/2016 02:59 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

Pas de volonté de "punir" les Britanniques pour le Brexit (ministre français)

Il n'y a pas de volonté de punir les Britanniques pour avoir voté pour le Brexit, a affirmé vendredi à Londres la secrétaire d'Etat française au numérique Axelle Lemaire alors que s'ouvrait à Bratislava un sommet européen sans le Royaume-Uni.

"Nous ne voulons pas négocier (le Brexit) d'une manière qui punirait le Royaume-Uni et les Britanniques mais nous devons nous assurer que les intérêts de l'Europe et les intérêts de la France soient préservés", a déclaré aux médias Mme Lemaire.

Mais jusqu'à ce que les Britanniques ne lancent effectivement la procédure de divorce, ce qu'ils n'entendent pas faire avant la fin de l'année ou début 2017, "personne ne sait ce qui est sur la table", a ajouté la responsable française. "Tout ce que nous pouvons faire, c'est essayer de nous préparer, avoir les meilleures structures pour négocier" dans l'intérêt de l'Europe.

Selon elle, l'image des 27 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE réunis en Slovaquie, sans la Première ministre britannique Theresa May, va "attrister beaucoup de monde en Europe".

Venue vanter le secteur français de la Fintech, ces start-up spécialisées dans la finance, elle a affirmé ne pas avoir constaté de départ massif depuis le vote des Britanniques de celles installées à Londres. "Si les gens ont choisi d'être ici c'est qu'ils ont de bonnes raisons et je veux rendre la France aussi attractive que possible pour qu'ils choisissent de s'y localiser", a-t-elle dit.

oaa/jbo/prh

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!