BIEN-ÊTRE
16/09/2016 01:45 EDT | Actualisé 16/09/2016 04:23 EDT

Mindfulness MTL: journée de conférences sur la pleine conscience

Side view of handsome young man sitting at the window sill and keeping eyes closed
g-stockstudio via Getty Images
Side view of handsome young man sitting at the window sill and keeping eyes closed

Pascal Auclair est enseignant de méditation et de philosophie bouddhiste «dans un cadre qui n'est pas religieux du tout», tient-il à préciser. Il fait aussi partie du groupe de conférenciers de l'événement Mindfulness MTL; une journée entièrement consacrée à la présentation de conférences portant sur le concept de la pleine conscience. Le Huffington Post Québec a discuté avec lui de méditation, d'écoute de soi, d'ouverture et de silence.

L'événement Mindfulness MTL

C'est le 30 septembre prochain, au «Coeur des sciences» de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) que se déroulera la première édition de l'événement Mindfulness MTL. «La pleine conscience est une pratique très à la mode ces temps-ci, explique Pascal Auclair. Dans les milieux en entreprise, dans le monde militaire, dans le domaine de la santé, en éducation, dans le milieu thérapeutique ou encore sportif; on en parle et on l'applique désormais partout. La pleine conscience est une façon d'être et de porter attention à soi-même».

Mindfulness MTL se veut une journée de conférences axée sur cette pleine conscience et imaginée dans un seul but: permettre aux gens de se retrouver, de réseauter et de «se former» les uns les autres. Un lieu où la sagesse et la douleur sont abordées à travers divers angles menant au grand thème choisi: la santé et le soulagement de la souffrance, quelle qu'elle soit. Et un amalgame de conférences portant sur des thèmes reliés à la pleine conscience: la psychologie, les neurosciences, la santé, la médecine, la pratique du Dharma et l'enseignement.

Si Pascal Auclair a accumulé plus de 20 ans de pratique et 10 ans d'enseignement en méditation, il a choisi d'orienter sa conférence pour Mindfulness MTL vers deux thèmes importants à ses yeux: la vie avec la maladie chronique et l'enseignement de la méditation.

«Dit simplement, mon travail au quotidien est d'expliquer aux gens comment se calmer les nerfs et comment apprendre à vivre au milieu de ce qu'on vit, dit-il en riant. À se tourner vers l'être plus que vers l'avoir», explique celui qui enseigne la méditation en cours du soir, en retraites et à l'international depuis de nombreuses années.

La méditation pour mieux vivre en soi

Si les adolescents comme les jeunes adultes et les personnes plus âgées se retrouvent lors de ces cours du soir ou de ces retraites silencieuses (dont les tarifs sont souvent libres ou suggérés comme le veut la vieille tradition bouddhiste), c'est que la pratique de la méditation se veut une pratique accessible, simple et sincère qui touche véritablement les gens.

«Ce n'est pas sans raison si les neurologues adorent étudier la façon dont le cerveau peut être influencé par la méditation. La méditation aide les gens à vivre en eux et entre eux. Son effet est presque immédiat. Et les gens aiment le fait qu'il n'y ait pas de religion ni de gourou qui y soit rattaché. La compassion, l'esprit dans ce qu'il a de plus bienveillant, le silence; tout cela fait du bien et nous aide à vivre.»

La puissance du silence est un volet important de cette méditation qui fait tant de bien que des cours et des retraites sont maintenant organisés presque chaque soir aux quatre coins de Montréal et des environs.

«En méditant en silence, on peut faire des découvertes sur le coeur humain, sur la psyché, ajoute Pascal Auclair. On comprend beaucoup de choses sur soi en écoutant sa voix intérieure. On peut alors nettoyer ces choses négatives qui viennent de notre esprit. Cela nous ouvre vers d'autres possibilités en plus d'apporter plus de clarté et de netteté. En silence, on a aussi un meilleur accès à son intuition, à son intégrité et sa créativité», ajoute celui qui fait aussi partie de Voie boréale, un organisme à but non lucratif offrant un programme complet de retraites, de cours de méditation et de rencontres de groupe.

Que les gens qui sont rebutés par «le nouvel âge et les cristaux» se rassurent. Les cours de méditation mettent de côté les croyances et misent plutôt sur l'expérience et le vécu afin de permettre aux gens de développer un regard critique.

«Les gens arrivent habillés normalement et s'assoient sur des chaises ou des coussins. Puis, c'est le professeur qui parle et qui guide la méditation en discutant, par exemple, de l'intégration de cette technique dans la vie. Il s'agit d'apprendre à être vraiment là où l'on est, à être particulièrement présent. Nous faisons ensuite une série d'exercices incluant la respiration et cette façon d'écouter la vie à travers les sens.»

-Pour en savoir plus sur l'événement Mindfulness MTL du 30 septembre 2016: http://mindfulnessmtl.com/fr/

À voir également:

Galerie photo7 bienfaits de la méditation Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter