Les fausses dreadlocks de Kendall Jenner et de Gigi et Bella Hadid font polémique au défilé Marc Jacobs

La Semaine de mode de New York touche à sa fin. Après le désastre du défilé Kanye West, la chute de Bella Hadid, ces dix jours de mode se sont refermés jeudi avec la présentation de Marc Jacobs.

Toutes les mannequins stars du moment étaient sur la passerelle, avec notamment Kendall Jenner, Bella et Gigi Hadid, Karlie Kloss ou encore Adriana Lima.

À mi-chemin entre "Le Cinquième Élément" et "Hunger Games", le couturier a coiffé toutes ses modèles de fausses dreadlocks en laine, inspirées entre autres par la rave culture, Boy George, ou encore la réalisatrice Lana Wachowki (star d'une récente campagne Marc Jacobs, et qui arbore une coupe similaire), selon le coiffeur du défilé, Guido Palau, interrogé par Harper's Bazaar.

(plus d'images à la fin de cet article)

Des dreads polémiques

Problème, la très grande majorité des filles sur le podium étaient blanches. Et, même si le coiffeur affirme que les looks n'étaient "pas du tout" inspirés par la culture rasta, les dreadlocks sont un style capillaire très ancré dans l'identité et l'histoire afro-américaine, comme le rappelle Complex. Marc Jacobs s'est rapidement vu accusé d'appropriation culturelle, c'est à dire, dans ce cas, de reprendre des éléments propres à une culture minoritaire en excluant les membres de cette minorité.

"Marc Jacobs choisit littéralement un style de cheveux noir à s'approprier chaque saison. L'année dernière c'était les bantu knots et maintenant les fausses dreadlocks colorées."

"Un homme ou une femme noire lambda a des dreads et on suppose qu'ils fument et ne sont pas professionnels. Marc Jacobs montre une mannequin avec des dreads et c'est du chic bohème."

Le créateur a répondu dans un commentaire Instagram, en rejetant les accusations, et en notant que "c'est drôle de voir que vous ne critiquez pas lorsqu'il s'agit d'une femme noire qui se lisse les cheveux". Il ajoute ensuite qu'il "respecte et est inspiré par les gens et leur look". "Je ne vois pas les couleurs de peau ou les races, je vois des gens. Je suis désolé de lire que tant de gens soient fermés d'esprit... L'amour est la réponse" poursuit Marc Jacobs. Une explication qui n'a pas calmé les critiques:

"Ferme ta g***** Marc Jacobs, tu es blanc...Arrête de dicter aux personnes de couleurs si elles ont le droit d'être offensées ou non et répare ta médiocrité."

"Moi quand Marc Jacobs dit ne pas voir la couleur, mais taxe de réappropriation culturelle les femmes de couleur qui se lissent les cheveux."

Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Adriana Lima
Slaven Vlasic / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Gigi Hadid
ANGELA WEISS / AFP
Karlie Kloss
ANGELA WEISS / AFP
Bella Hadid
Slaven Vlasic / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Kendall Jenner
Slaven Vlasic / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Hanne Gabby Odiele

VOIR AUSSI:

Les looks les moins portables de la Semaine de la mode de New York