NOUVELLES
16/09/2016 09:42 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

Les Etats-Unis confiants dans la sécurité de leurs systèmes électoraux

Les Etats-Unis ont exprimé vendredi leur confiance dans la sécurité et l'intégrité des systèmes électoraux, en dépit de récents piratages informatiques attribués par les experts à la Russie.

"Nous avons confiance dans l'intégrité globale de nos systèmes de vote. Ils sont variés, soumis localement à des contrôles, avec en leur sein des contrepouvoirs", a fait valoir le ministre américain de la Sécurité intérieure, Jeh Johnson, dans un communiqué.

"Nous avons vu ces derniers mois des intrusions informatiques impliquant des institutions politiques et des communications privées", a rappelé M. Johnson, en allusion à un piratage informatique du Parti démocrate ainsi que de bases de données d'électeurs dans deux Etats, l'Illinois (nord) et de l'Arizona (sud-ouest).

Ces attaques auraient été orchestrées par les services de renseignement russes, selon les experts américains.

Pour autant "nous devons nous rendre à l'évidence: les piratages et les attaques informatiques deviennent de plus en plus sophistiqués, et lancés par un nombre d'acteurs de plus en plus professionnels, y compris des Etats, des pirates et des criminels. Dans ce contexte nous devons rester vigilants", a mis en garde le ministre.

Le département de la Sécurité intérieure reste "prêt à aider les responsables électoraux locaux pour protéger leurs systèmes" comme il le fait pour des entreprises ou d'autres organisations, a-t-il ajouté.

Ce ministère publiera aussi des conseils pratiques pour assurer la sécurité des bases de données des électeurs inscrits et faire face à des menaces potentielles.

"Des Etats nous ont contactés ces dernières semaines pour poser des questions ou demander de l'aide. Nous encourageons fortement les responsables électoraux à faire de même", a-t-il précisé.

Le directeur de la police fédérale (FBI), James Comey, avait dit le 8 septembre prendre "très au sérieux" le risque d'ingérence d'un pays étranger dans le processus électoral américain.

Le parton du FBI avait toutefois minimisé le risque d'attaques informatiques visant à perturber le comptage des votes le jour du scrutin, notamment du fait du caractère quelque peu vétuste et disparate du système de dépouillement américain.

rl/are/bdx

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!