NOUVELLES
16/09/2016 00:49 EDT | Actualisé 16/09/2017 01:12 EDT

Israël: Trump et le pape souhaitent de guérir vite à Peres, dans un état stable

L'ex-président israélien et prix Nobel de la paix Shimon Peres restait dans un état grave et stable vendredi, alors que les messages de sympathie continuaient à parvenir à l'hôpital, du pape ou de Donald Trump après les Clinton, ont indiqué ses porte-parole.

M. Peres, 93 ans, a été victime mardi d'un accident vasculaire cérébral majeur faisant craindre pour la vie du dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l'Etat d'Israël, qui fut aussi l'un des principaux artisans des accords historiques d'Oslo signés avec les Palestiniens en 1993.

Il a passé une troisième nuit calme en soins intensifs à l'hôpital Tel-Hashomer de Ramat Gan, près de Tel-Aviv, ont dit ses porte-parole.

"Il n'y a pas de changement pour le moment, a dit un porte-parole à l'AFP. Il est toujours dans un état grave mais stable". Un autre porte-parole a parlé d'état toujours "critique".

M. Peres demeure sous respirateur et sous sédatifs pour qu'il se fatigue le moins possible, ont-ils dit.

Les médecins de M. Peres ont déjà indiqué que le temps, le repos et une surveillance étroite étaient leurs meilleurs alliés, et que l'état de M. Peres risquait d'évoluer très lentement.

Avec M. Peres s'éteindrait, après l'Israélien Yitzhak Rabin et le Palestinien Yasser Arafat, le dernier des trois hommes qui avaient été récompensés en 1994 par le Nobel "pour leurs efforts en faveur de la paix au Moyen-Orient".

Les expressions de soutien ont afflué du monde entier. Après les Clinton, qui se sont enquis à plusieurs reprises de l'état de M. Peres, le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump a envoyé à M. Peres un courrier pour lui souhaiter un prompt rétablissement, a indiqué un porte-parole de M. Peres.

"Vous appartenez aux derniers membres de cette génération de leaders qui se sont battus pour le droit du peuple juif à forger lui-même sa destinée", a écrit M. Trump, selon ce porte-parole.

Le pape François a lui aussi adressé un message disant avoir prononcé, avec un rabbin argentin, une prière au Vatican pour la guérison rapide de son "ami". M. Peres et le souverain pontife avaient prié ensemble pour la paix au côté du président palestinien Mahmoud Abbas en 2014 au Vatican.

Jeudi soir, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a salué en M. Peres un travailleur "infatigable dans la recherche de la paix entre Israéliens et Palestiniens". "Malheureusement, nous sommes plus éloignés que jamais de cet objectif" de paix, a dit M. Ban, qui s'exprimait lors d'une réunion du conseil de sécurité.

jod-lal/vl

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!