NOUVELLES
16/09/2016 06:17 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

Feu vert à l'extradation d'un Britannique accusé de piratage aux USA

Un juge londonien a donné vendredi son feu vert à l'extradition vers les Etats-Unis de Lauri Love, un Britannique accusé d'avoir infiltré les systèmes informatiques de l'armée américaine, d'une agence du Pentagone, de la NASA et de la Fed.

Le jeune homme de 31 ans, souffrant du syndrome d'Asperger, une des formes de l'autisme, est poursuivi aux Etats-Unis pour accès illégal à un ordinateur d'une agence américaine, complot, piratage informatique et de vol aggravé d'identité.

Lauri Love est notamment accusé de s'être secrètement infiltré, d'octobre 2012 à février 2013, dans les serveurs de la Réserve fédérale pour y voler "des informations confidentielles" avant de les publier sur internet.

Annonçant avoir accepté la demande d'extradition américaine, la juge britannique Nina Tempia a indiqué que la décision finale reviendrait au ministère des Affaires étrangères.

"Si vous êtes venus voir une justice qui fonctionne aujourd'hui, eh bien vous vous êtes trompés", a déclaré M. Love à la presse après l'audience. Le jeune homme a également affirmé qu'une peine de prison aux Etats-Unis risquait d'aggraver son état de santé.

"C'est un jugement très décevant", a déclaré de son côté Sarah Harrison, directrice de la Fondation Courage, qui soutient le jeune homme.

"Je sais que la défense de Lauri va interjeter appel de ce jugement et la fondation Courage continuera à le soutenir", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

eg/oaa/lpt

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!