POLITIQUE
16/09/2016 01:21 EDT | Actualisé 16/09/2016 01:46 EDT

Le statisticien en chef du Canada claque la porte «par principe»

PC

Le statisticien en chef du Canada démissionne.

Wayne Smith estime que l'indépendance de Statistique Canada est compromise par de nouveaux arrangements en matière de technologies de l'information qui entravent le travail de l'agence.

Dans un courriel transmis au Conseil national de la statistique, il affirme que Services partagés Canada détient maintenant un droit de veto sur plusieurs activités de l'agence nationale de statistiques.

M. Smith explique dans le courriel qu'il ne peut soutenir les initiatives du gouvernement fédéral pour centraliser les services de technologies de l'information parce que cela nuit à l'indépendance de Statistique Canada, que le gouvernement a pourtant promis de protéger.

Il affirme ne pas pouvoir présider "la déchéance progressive de ce qui est encore (...) un bureau de classe mondiale, chef de file en matière de statistiques officielles".

Ce désaccord entourant les technologies de l'information s'inscrit dans les efforts plus larges de M. Smith pour empêcher les considérations politiques de nuire au travail de Statistique Canada, comme la décision du précédent gouvernement conservateur d'abolir le questionnaire long obligatoire du recensement.

En campagne électorale, les libéraux avaient promis de donner à l'agence de statistique une plus grande indépendance par rapport aux interventions gouvernementales. Ils devraient présenter un projet de loi cet automne pour concrétiser cette promesse.

Remplaçant choisi

Le premier ministre Justin Trudeau annoncé que Anil Arora, sous-ministre adjoint à la Direction générale des produits de santé et des aliments, Santé Canada, devient statisticien en chef à Statistique Canada. Le premier ministre remercie Wayne Smith, qui a travaillé pour l'organisme pendant 35 ans.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!