NOUVELLES
16/09/2016 08:10 EDT | Actualisé 17/09/2017 01:12 EDT

Curateur public: les abus augmentent en raison des compressions

QUÉBEC — Les cas d'abus des plus vulnérables augmentent parce que le Curateur public n'arrive plus à accomplir sa mission.

C'est ce qu'ont dénoncé à l'unisson des organismes et un syndicat, vendredi, en réclamant la fin des compressions du gouvernement Couillard et un réinvestissement pour améliorer les services du Curateur.

Les syndiqués sont alarmés par un document interne qui évoque notamment des scénarios de privatisation, de tarification et de réduction de services.

Selon le président du Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), Christian Daigle, la situation actuelle est «critique» et est propice aux abus en raison du manque de surveillance et de vérification.

La directrice générale de l'Association des groupes d'intervention en défense des droits en santé mentale (AGIDD), Doris Provencher, a confirmé qu'il y a beaucoup d'abus particulièrement chez les personnes plus isolées, qui vivent seules ou à l'écart.

En 10 ans, les effectifs syndiqués sont passés d'environ 340 à 300 chez le Curateur public, selon le SFPQ.

Le Curateur public a la responsabilité de plus 40 000 personnes au Québec.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!