POLITIQUE
14/09/2016 04:27 EDT | Actualisé 14/09/2016 05:06 EDT

Vols de documents : Un autre transfuge caquiste pourrait être impliqué, suggère François Legault (VIDÉO)

QUÉBEC –Frédéric Schautaud pourrait avoir agi sur la commande d’un autre récent transfuge passé au gouvernement Couillard quand il a dérobé des documents avant de quitter la CAQ pour un emploi au cabinet de Dominique Anglade.

C’est du moins ce qu’a suggéré le chef caquiste François Legault lors d’un point de presse mercredi.

«On est en train d'analyser quelle a été l'implication de Yan Plante dans ce dossier-là puis de voir s'il doit y avoir des poursuites aussi contre Yan Plante», a lancé François Legault.

Ex-chef de cabinet adjoint de François Legault et responsable de la planification stratégique de la CAQ, Yan Plante est devenu en août dernier directeur des enjeux stratégiques et des événements spéciaux au bureau du premier ministre.

La semaine dernière, c’était au tour de Frédéric Schautaud de quitter la CAQ pour un emploi au cabinet de la ministre Dominique Anglade. Toutefois, la CAQ a révélé que le transfuge avait subtilisé une importante quantité de documents avant son départ. Frédéric Schautaud a reconnu les faits et s’est excusé.

Devant la controverse, la ministre Anglade a fait marche arrière et a cessé le processus d’embauche.

Questionné à savoir s’il croit que Yan Plante pourrait avoir passé une commande pour subtiliser les documents, le chef caquiste a laissé tomber : «C'est possible». Le parti n’écarte pas d’envoyer une mise en demeure à son ex-employé.

«Ce qu'on n'exclut pas actuellement, c'est que ce soit possible qu'il y a eu des contacts entre Yan Plante et Frédéric Schautaud, donc Yan Plante, lorsqu'il était au Parti libéral et Frédéric Schautaud, concernant les informations qui ont été volées à la CAQ, a expliqué François Legault. Est-ce que c'est à la demande de Yan Plante? Je pense qu'on doit aller au fond de ce dossier-là.»

Au bureau du premier ministre, on rejette ces accusations du revers de la main. «Il va à la pêche, estime le directeur des relations avec les médias, Charles Robert. Il lance des sous-entendus appuyés sur aucun fait.»

Le porte-parole du bureau du premier ministre affirme que les allégations ont été vérifiées auprès de Yan Plante, mais refuse de préciser comment. «On a vérifié, tranche Charles Robert. Nous, on a fait notre travail.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces photos de François Legault nous font bien rire Voyez les images