NOUVELLES
14/09/2016 12:07 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

Venezuela: la CIDH dénonce une "vague de menaces et d'arrestations"

La Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) a dénoncé mercredi une "vague de menaces et d'arrestations" au Venezuela, en proie à une profonde crise politique et économique.

L'organisme international basé à Washington dénonce dans un communiqué "la vague de menaces, d'arrestations, de perquisitions et d'ouvertures de procédures pénales contre des membres de partis politiques de l'opposition, des manifestants pacifiques et de journalistes".

Ces faits, souligne la CIDH, se déroulent "dans le cadre d'une série de restrictions portées contre l'exercice des droits fondamentaux imposées par le gouvernement vénézuélien contre ceux qui expriment leur soutien à la tenue d'un référendum pour révoquer le président".

Le gouvernement socialiste vénézuélien et l'opposition de centre-droit se livrent à une bataille acharnée autour du projet de référendum pour révoquer le président Nicolas Maduro.

En outre, la décision du Tribunal suprême de justice d'invalider presque toutes les décisions prises par le Parlement et de déclarer nulles toutes celles qu'il prendra à l'avenir représente pour la CIDH "une restriction injustifiée aux droits politiques" inscrits dans la Convention américaine des droits de l'homme.

La CIDH appelle donc Caracas "à cesser toutes les arrestations qui se produiraient en marge de la loi" et à "ne pas lancer de poursuites judiciaires sans fondement contre des dirigeants politiques, journalistes et manifestants".

ahg/elc/elm