NOUVELLES
14/09/2016 02:18 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

UE: Marine Le Pen dénonce le "mépris" de Juncker pour les référendums

L'eurodéputée française et présidente du Front national Marine Le Pen a dénoncé mercredi au Parlement européen le "mépris" de Jean-Claude Juncker pour les référendums, l'appelant à être "enfin démocrate", en laissant les peuples déterminer leur destin.

"Laissez les nations se libérer, laissez les coopérer entre elles, comme le veulent, mieux qu'avec Bruxelles. Soyez enfin démocrate, laissez les peuples déterminer leur destin", a exhorté Marine Le Pen, qui s'exprimait en tant que présidente du groupe de l'Europe des Nations et des Libertés, après le discours annuel du président de le Commission européenne sur l'état de l'Union .

"Votre mépris des référendums est inquiétant", a lancé l'élue d'extrême droite à Jean-Claude Juncker, estimant qu'il n'avait "rien vu, rien entendu de l'immense aspiration des peuples à retrouver leur indépendance et leur liberté" et continuait à proposer comme unique solution "plus d'Europe".

"Les Britanniques prouvent qu'il est possible de sortir de l'Union européenne et d'en sortir à leur avantage", a-t-elle estimé, près de trois mois après le référendum par lequel les Britanniques se sont prononcés pour le Brexit.

"Les prévisions catastrophistes n'étaient que mensonges: le Royaume-Uni se porte fort bien, le choc de défiance que vous espériez s'est transformé en choc de confiance. Vous auriez tous aimé voir l'Apocalypse s'abattre sur les Britanniques, eh bien elle n'est pas pour demain", a-t-elle prédit.

Quelques jours après le lancement de sa campagne pour la présidence de la République en France, Mme Le Pen a redit qu'elle organiserait, si elle était élue, un référendum pour que les Français puissent à leur tour, s'exprimer sur la sortie de leur pays de l'UE.

bra/agr/rap