NOUVELLES
14/09/2016 02:11 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

Suède: l'armée de retour sur Gotland, grande île en mer Baltique

L'armée suédoise a fait mercredi officiellement son retour de manière permanente sur l'île de Gotland en mer Baltique, sur fond de spéculations sur la capacité du pays à défendre son territoire contre la Russie.

Le gouvernement avait décidé en mars 2015 de remilitariser la plus grande île du pays, où la dernière caserne avait fermé dix ans auparavant, et le processus a été accéléré.

"La situation autour de nous a empiré avec le temps et cela fait que j'ai décidé, concernant notre présence permanente, d'installer plus tôt que prévu le groupe de combattants", a déclaré à la chaîne de télévision publique SVT le chef d'état-major de l'armée suédoise, Micael Bydén.

La Suède a déployé sur l'île une compagnie d'infanterie mécanisée de 150 soldats, avant une organisation définitive plus étoffée attendue en juillet 2017.

En juin 2015, un centre de réflexion américain, le Cepa (Centre d'analyse des politiques européennes), avait affirmé dans un rapport sur la géostratégie en mer Baltique que la Russie avait entraîné 33.000 militaires à envahir des sites étrangers, y compris l'île de Gotland.

Le gouvernement suédois a toujours relativisé ce risque. Mais il justifie par le "réarmement" de la Russie l'augmentation des crédits pour la défense, qui avaient fortement baissé dans les deux décennies suivant la fin de l'Union soviétique.

"Nous ne voyons pas de menace d'invasion. Nous marquons la souveraineté suédoise", a souligné mercredi à SVT le ministre de la Défense, Peter Hultqvist.

La Suède, qui a une longue tradition de pays non aligné, collabore avec l'Otan sans en être membre, soutient la politique commune de défense de l'Union européenne, et a signé en juin une "déclaration d'intention" en vue d'une coopération militaire avec les États-Unis.

hh/prh