POLITIQUE
14/09/2016 03:25 EDT | Actualisé 14/09/2016 03:29 EDT

Québec abolit les frais accessoires (VIDÉO)

Les frais accessoires qui sont liés à des soins assurés par le régime d'assurance maladie du Québec sont abolis, a annoncé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en conférence de presse mercredi.

Le ministre libéral a toutefois souligné que ce règlement ne s'appliquera que pour les soins assurés. Les soins dits privés, comme la chirurgie esthétique ou la chirurgie réfractaire au laser, ne sont pas assurés.

Comme exemple de ce qui est assuré, le ministre évoque la visite d'un patient chez son médecin de famille pour une tendinite. « Il n'y aura pas de frais de 50 $, de 70 $, de 25$, de 10 $, il n'y aura pas de frais, point », a déclaré M. Barrette.

Un règlement en ce sens, qui a été entériné mercredi par le Conseil des ministres, sera prépublié le 28 septembre et entrera en vigueur à la mi-janvier au plus tard.

Pour être clair, dès que vous irez chez le médecin, pour un service [pour lequel] vous présentez une carte d’assurance maladie, il sera interdit au médecin de vous demander un paiement de quelque nature que ce soit.

- Gaétan Barrette

Par ailleurs, le transport d'un échantillon biologique au laboratoire, qui n'est pas un service assuré, sera encadré. Les frais ne pourront dépasser 15 $ lorsqu'il s'agit d'un échantillon sanguin et 5 $ lorsque le prélèvement ne contient pas de sang.

Ces frais de transport pourront toutefois être gratuits lorsque le prélèvement est effectué dans un hôpital ou lorsque le patient décide d'apporter lui-même ses échantillons au laboratoire. Mais si le prélèvement est fait dans un cabinet privé ou un centre médical spécialisé, ces frais pourront être facturés au patient.

Le ministre de la Santé du Québec avait annoncé en mai dernier vouloir régler le problème des frais accessoires dans la province.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le saviez-vous? 16 faits insolites sur la politique provinciale Voyez les images