NOUVELLES
14/09/2016 09:47 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

Parlement européen: le groupe du FN tenu de restituer des subventions reçues en 2015

Le Parlement européen va demander à deux organisations dont fait partie le Front National de rendre des subventions reçues en 2015, correspondant majoritairement à des sommes qu'il n'a pas utilisées mais aussi, pour 90.000 euros, utilisées à tort, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Selon un document interne au Parlement européen dont l'AFP a consulté une copie, le Mouvement pour l'Europe des nations et des libertés (MENL), une alliance de partis d'extrême droite européens dont le président est Jean-François Jalkh, également vice-président du FN, devra rembourser près de 536.000 euros et le groupe politique de l'Europe des Nations et des Libertés au Parlement, présidé par Marine Le Pen, près de 249.000 euros.

Le directeur général des Finances du Parlement européen doit envoyer une lettre demandant ce remboursement dans les jours ou les semaines qui viennent, a expliqué à l'AFP une source parlementaire.

La majeure partie du montant à rembourser correspond à des sommes qui ont été allouées aux deux formations mais qui n'ont pas été utilisées. Les partis reçoivent en effet ces subventions sur la base d'un programme d'activités présenté au Parlement européen et doivent ensuite rendre des comptes sur les activités réalisées.

Le Parlement finance 85% du programme, à condition que le parti puisse fournir les 15% restants.

Cette même source précise que le MENL a dépensé environ 90.000 euros "pour des activités qui n'étaient pas éligibles à cette subvention, sur lesquels 63.000 euros ont servi à deux campagnes d'affichage qui portaient à la fois les logos du parti européen et des partis nationaux".

"Il ne s'agit pas vraiment d'une fraude mais de l'utilisation de fonds pour une campagne qui n'était pas éligible à cette subvention", insiste cette source. Le MENL et le groupe politique du FN au Parlement "n'ont volontairement pas utilisé l'intégralité de leur budget européen pour l'année 2015, ce qui témoigne ainsi du caractère prudent de leur gestion des fonds européens issue des impôts des contribuables européens", s'est défendu le Front national dans un communiqué.

bra-gd/agr/pg