NOUVELLES
14/09/2016 06:02 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

Les 5 finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2016 sont connus

Le jury, composé de Geneviève Guérard, de Mani Souleymanlou et de Maxime Olivier Moutier, a désigné les cinq finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2016.

Les histoires vécues inédites de Yann Fortier, de Philippe Garon, de Bianca Joubert, d'Hugo Léger et de Cynthia Massé ont été choisies parmi 1000 textes soumis au concours cette année. Le nom du gagnant ou de la gagnante sera dévoilé le 21 septembre.

La liste des finalistes de langue anglaise (CBC Nonfiction Prize) a également été dévoilée et peut être consultée sur le site de CBC Books.

Notez que les inscriptions sont en cours pour un autre de nos prix de création : le Prix de la nouvelle Radio-Canada (fiction).

Les finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2016

Yann Fortier pour Grand-père et capitaine, l'histoire de son grand-père Raoul Fortier, qui, plusieurs dimanches d'été, s'habillait en blanc et arborait une casquette de capitaine de la marine canadienne. 

Yann Fortier a peut-être été conçu à Thetford Mines, est né à Sainte-Foy, a étudié à Jonquière et partage son temps entre Gore et Montréal. Il est rédacteur professionnel et directeur du World Press Photo (Montréal). En novembre 2015, il a publié son premier roman, L'angoisse du paradis, aux éditions du Marchand de feuilles. Le livre est en lice pour le Prix Senghor du premier roman francophone et francophile. 

Philippe Garon pour La fille qui veut marcher sur la Lune, l'histoire d'un gars qui repense à une vieille histoire d'amour lors d'un voyage à Grande-Rivière.

Généraliste des arts littéraires, Philippe Garon est né en 1974 à Sainte-Anne-des-Monts. Salut, mon frère! est paru aux éditions Vents d'Ouest en 2004. Les éditions Perce-Neige ont publié Ton dictionnaire du bout de la Terre de même que CR!ONS, projet multidisciplinaire qui vient de remporter le Prix de l'oeuvre de l'année en Gaspésie. La troupe Trace Théâtre a présenté Jeanne en crépuscule en 2013. Il a codirigé l'essai collectif Sécession : et si la Gaspésie devenait un pays libre?, paru en 2015. Il adore réaliser des ateliers avec les jeunes.

Bianca JoubertpourLa chasse à la bichel'histoire de trois jeunes filles et un bébé qui flirtent avec le danger à la frontière des États-Unis et du Mexique.

Bianca Joubert est née à Montmagny en 1972 et habite Montréal. Auteure, journaliste indépendante, photographe, elle est aussi diplômée en arts visuels et pratique la danse. Lauréate du Prix de la nouvelle Radio-Canada 2008, elle a publié le roman Le brodeur en 2012 et Le léopard ne se déplace pas sans ses taches : histoires naturelles, en 2016, aux éditions Marchand de Feuilles.

Hugo Léger pourSouvenirs de Catatoniel'histoire d'une descente aux enfers dans l'univers psychiatrique.

Sociologue de formation, Hugo Léger vit à Saint-Lambert. Il a été journaliste au Devoir et à L'actualité, et rédacteur en chef du magazine MTL avant de se tourner vers le milieu publicitaire. En 2012, il a publié un premier roman, Tous les corps naissent étrangers, puis un deuxième, en 2014, Le silence du banlieusard (XYZ). En décembre 2015, il a décidé de se consacrer à l'écriture. Bobos, un recueil de chroniques, est paru en mai 2016, et Télésérie, un roman, paraîtra à l'automne 2016. Hugo Léger est également chroniqueur à La Presse+.

Cynthia Massé pourLe réfrigérateur, l'histoire d'une fille qui tente de déjouer les troubles alimentaires et les obsessions de sa colocataire, mais qui ne sait pas trop comment s'y prendre et qui se perd elle-même au jeu.

Cynthia Massé est née à Sorel-Tracy. Elle a beau avoir obtenu la note de 0/10 dans sa toute première dictée, cela ne l'a jamais arrêtée. Elle a entrepris un diplôme d'études collégiales en sciences de la nature pour décider ensuite que ce n'était pas pour elle, même chose pour son emploi au Tim Hortons. Malgré tout, elle a récemment terminé son baccalauréat en écriture de scénario et création littéraire à l'Université de Montréal, où elle s'apprête à commencer sa maîtrise en création littéraire à l'automne 2016.

Véritables tremplins pour les auteurs canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits, nouvelles et poèmes inédits soumis au concours. Le gagnant remporte 6000 $ offerts par le Conseil des arts du Canada ainsi qu'une résidence d'écriture au Centre Banff, en Alberta, et voit son texte publié dans le magazine Air Canada enRoute et sur ICI.Radio-Canada.ca. Les finalistes reçoivent chacun 1000 $ offerts par le Conseil des arts du Canada, et leur texte est publié sur ICI Radio-Canada.ca.