NOUVELLES
14/09/2016 04:54 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

L'Inde promet un milliard de dollars d'aide à l'Afghanistan

L'Inde a offert mercredi à l'Afghanistan une nouvelle aide économique d'un milliard de dollars, lors d'un déplacement du président afghan à New Delhi pour renforcer les relations entre les deux pays.

Le Premier ministre indien Narendra Modi et le chef de l'Etat afghan Ashraf Ghani ont à cette occasion lancé un appel conjoint contre le soutien et le financement d'insurgés islamistes, visant sans le nommer leur mutuel voisin pakistanais.

Le gouvernement afghan accuse de longue date le Pakistan de soutenir l'insurrection talibane, tandis que New Delhi voit dans les infiltrations de rebelles dans la vallée du Cachemire la main d'Islamabad.

Le Pakistan dément régulièrement ces accusations.

MM. Modi et Ghani "ont discuté de la situation régionale et ont exprimé leur vive inquiétude du recours continu au terrorisme et à la violence dans la région à des fins politiques", a déclaré le secrétaire aux Affaires étrangères indien Subrahmanyam Jaishankar aux journalistes.

Les deux leaders ont appelé les pays apportant leur soutien à ces mouvements "à y mettre fin", a-t-il ajouté.

L'Inde est le cinquième plus important bailleur de l'Afghanistan et y a déjà investi plus de deux milliards de dollars d'aide depuis la chute du régime taliban en 2001.

Dans un communiqué conjoint, l'Inde a annoncé proposer une nouvelle tranche d'aide à hauteur d'un milliard afin de participer à la reconstruction de l'Afghanistan.

Il n'a été fait en revanche aucune allusion aux livraisons d'armes demandées par Kaboul pour combattre les talibans.

Le soutien actif de New Delhi au gouvernement de Kaboul fait craindre aux analystes une "guerre par procuration" en Afghanistan entre l'Inde et son ennemi juré pakistanais, tous deux en possession de l'arme nucléaire.

Islamabad redoute une proximité trop grande entre Kaboul et New Delhi. Déjà militairement inférieur en nombre par rapport à l'armée indienne, le Pakistan se retrouverait alors pris en étau entre deux pays alliés.

bb-tha/amd/ger