POLITIQUE
14/09/2016 04:09 EDT | Actualisé 15/09/2016 03:23 EDT

NPD : Karl Bélanger quitte la vie politique

PC

MONTRÉAL – Karl Bélanger n’a pas de regrets. Après 19 ans au Nouveau parti démocratique (NPD), il pense qu’il est temps de céder sa place à une nouvelle génération.

Celui qui a servi comme secrétaire principal de Thomas Mulcair, puis directeur national par intérim, a annoncé qu’il quittait la vie politique mercredi, lors du caucus présessionnel du NPD à Montréal.

« Je suis un peu triste, a-t-il admis, quelques minutes après l’annonce. C’est une famille que je vais voir moins souvent, mais j’ai la mienne à la maison qui m’attend et qui a bien hâte de pouvoir passer plus de temps avec moi. »

Bélanger a été candidat néodémocrate au Québec aux élections fédérales de 1993 et de 1996. Il a occupé divers rôles au sein du NPD à partir de 1997, dont secrétaire principal pour le Québec, attaché de presse senior et secrétaire principal du chef Thomas Mulcair.

En janvier dernier, il est devenu directeur national du parti par intérim pendant quelques mois. Il devait reprendre son rôle de secrétaire principal dès la rentrée parlementaire, mais a décidé que c’était le bon moment pour tourner la page.

Il se dit chanceux d’avoir pu contribuer à la vague orange en 2011 et d’avoir pu suivre les chefs de son parti pendant six campagnes électorales consécutives.

« Ce sont des moments fascinants, des moments historiques. Prendre part à ça, c’est une chance inespérée. C’est assez fantastique. Je me sens chanceux d’avoir pu faire ça. Mais je laisse la chance à d’autres », explique Bélanger.

S’il n’a pas de projets de carrière à court terme, il aime l’idée de pouvoir rentrer à la maison à une heure raisonnable et de passer plus de temps avec sa famille. La dernière campagne électorale, qui s’est échelonnée sur trois mois, a été difficile sur le plan familial, dit-il.

« C’est difficile, en tant que membre de personnel politique de retourner à la maison le soir et d’être pris à gérer un dossier ou un autre plutôt que d’aider ta fille qui est en train de faire ses devoirs ou d’aller dans la piscine avec tes enfants. »

« Je n’ai pas de plans, pas de projets. On va réfléchir à ça, dit-il On va prendre le temps qu’il faut, puis j’ai confiance en l’avenir. »

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, n'a pas tari d'éloges à l'endroit de son secrétaire principal sortant, le qualifiant de « collaborateur extraordinaire ».

« C’est rare, de passer autant de temps en politique. C’est un gars brillant. C’est un gars qui a une telle classe. On rencontre rarement des gens comme lui dans notre vie et je ne lui souhaite que du bien », a-t-il dit, au lendemain de l'annonce du départ de Bélanger.

L’ancien directeur général d’Oxfam, Robert Fox, occupe maintenant le poste de directeur national du parti.