NOUVELLES
14/09/2016 02:12 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

France: arrestation d'un adolescent volontaire pour une "action terroriste"

Un adolescent "qui s'était proposé pour une action terroriste" et était en contact avec un jihadiste français à l'étranger a été arrêté mercredi à Paris et placé en garde à vue, a appris l'AFP de sources proches de l'enquête.

Né en septembre 2001, le suspect, interrogé par les policiers du renseignement intérieur français (DGSI), était "en lien avec le jihadiste français Rachid Kassim", déjà au coeur de l'enquête sur un commando de femmes radicalisées démantelé la semaine dernière.

Samedi, un autre adolescent, âgé de 15 ans, lui aussi en contact avec ce même jihadiste et soupçonné de pouvoir "passer à l'acte" avec une arme blanche, avait été arrêté à Paris.

Rachid Kassim, 29 ans, parti de France en 2012 pour rejoindre le groupe Etat islamique (EI) en zone irako-syrienne, appelle depuis plus de six mois au meurtre sur le réseau de messagerie cryptée Telegram, en détaillant modes opératoires et objectifs à attaquer.

Selon les enquêteurs, Rachid Kassim aurait inspiré, de manière plus ou moins directe, les récents assassinats d'un couple de policiers en région parisienne, en juin, et d'un prêtre dans une église normande fin juillet.

Pour ce dernier attentat, "c'est lui qui a mis en contact les deux tueurs et donné les consignes", affirment notamment des sources proches de l'enquête.

Il aurait également piloté les projets d'attentats du commando de femmes arrêté la semaine dernière après la découverte d'une voiture chargée de bonbonnes de gaz près de Notre-Dame-de-Paris, et téléguidé celui de l'adolescent de 15 ans arrêté samedi.

La menace d'attentats jihadistes est "maximale" en France, frappée depuis 2015 par une série d'attentats qui ont fait 238 morts, a de nouveau averti dimanche le Premier ministre Manuel Valls, en assurant que des attentats étaient déjoués "tous les jours".

pta/dab/bpi/rap