NOUVELLES
14/09/2016 12:57 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

Fashion Week: la promesse du printemps chez Delpozo, magistral techniquement

Le créateur espagnol Josep Font a réalisé pour la maison Delpozo une collection tournée vers le printemps, l'éclosion des fleurs et la lumière, célébrés grâce à un tour de force technique dévoilé mercredi à New York.

Créé en 1974, Delpozo a longtemps été confiné à l'Espagne, avant d'ouvrir son horizon en 2012, notamment avec l'arrivée de Josep Font.

Celui qui avait créé sa propre maison dès 1991 a apporté un souffle nouveau à la marque, dans le respect de son esprit originel, qui mettait notamment en avant l'artisanat et la qualité des finitions.

Depuis, Delpozo est abonné à la Fashion Week de New York, qu'il n'avait jamais fréquenté auparavant.

Dans ce nouveau défilé, mercredi, les fleurs étaient partout. Evidentes dans des imprimés sur fond bleu et jaune, mais aussi suggérées, jusque sur les boucles d'oreilles géantes des mannequins.

Dans cette pièce crème, par exemple, cousue sur tout le haut d'une robe, et qui s'étend au delà du corps en pans de tissus comme autant de pétales.

Toujours sur le buste, d'une veste portée avec un pantalon, des couronnes de fines franges figurent une floraison survenue sur le vêtement même.

Il y a aussi ces cloches, qui terminent le bas d'une jupe ou des manches mi-longues, qui transforment la femme elle-même en fleur.

"Je suis architecte (de formation). Tout le temps, je pense en termes de structures, de volumes. C'est une part de l'ADN de la marque, les couleurs, les matières, les volumes", a expliqué Josep Font à l'AFP à l'issue du défilé.

Pour concrétiser ses envies, le designer est parti à la recherche de matières légères: lin, soie, coton, mais aussi des mélanges, de la laine et du lin ou de la soie avec du coton.

"J'ai créé un tissu plus léger, plus transparent", a-t-il dit. "J'ai travaillé beaucoup la lumière", un thème qui rassemble, selon lui, ses deux sources d'inspiration du moment.

D'un côté, le peintre impressionniste espagnol Joaquin Sorolla, auteur de nombreux tableaux de bord de mer.

De l'autre, l'artiste américaine d'origine sud-coréenne Soo Sunny Park, connue pour ses installations gigantesques faites de carreaux de verre translucide et coloré, posés sur un grillage ondulé.

On retrouve l'esprit de ce travail sur la lumière sur une robe blanche à taille haute et frange verte, cousue de dizaines de fleurs de métal aux reflets bleu.

tu/sha