NOUVELLES
14/09/2016 13:00 EDT | Actualisé 15/09/2017 01:12 EDT

C1 - Manchester City-Mönchengladbach: après l'orage, la foudre Agüero frappe trois fois

Manchester City et Pep Guardiola, retardés mardi par un violent orage, ont idéalement commencé mercredi leur aventure commune en Ligue des champions, notamment grâce à un triplé d'Agüero contre le Borussia Mönchengladbach (4-0) lors de la première journée du groupe C.

Les Citizens, demi-finalistes au printemps, rejoignent ainsi en tête leur grand rival barcelonais qui, la veille, a pulvérisé le Celtic Glasgow (7-0) chez qui les Mancuniens se rendront dans 15 jours.

Sans forcer son talent et avant-tout appliqué en première période, le leader de Premier League enchaîne ainsi un 7e succès d'affilée depuis début août. Le tout en jouant pourtant longtemps un peu contre-nature.

Sans perdre en efficacité, les Anglais ont en effet d'abord laissé le contrôle du ballon aux Allemands, contrairement aux préceptes de leur entraîneur catalan.

Qu'il voit ou pas le ballon, Agüero lui n'en a cure et l'Argentin a rapidement ouvert le score en coupant un centre (9). A peine gêné par une blessure à la jambe droite, il a ensuite converti un penalty obtenu par Gündogan (28), très remuant pour ses débuts.

Sur corner, le Borussia n'a pas exploité le petit moment de flottement qui a suivi jusqu'à ce que City reprenne le contrôle des opérations. "Kun", bien servi par Sterling, a fini par inscrire son 9e but en cinq matches cette saison (77).

Sa suspension en championnat pourrait bien gréver le rendement des siens, à moins qu'Iheanacho, son remplaçant et auteur du 4e but (90+1), ne l'imite à son tour.

Guardiola, qui n'aimait pourtant pas trop Mönchengladbach lors de ses trois ans à Munich, confirme donc sa première victoire retentissante dans le derby mancunien.

Les visiteurs, déjà malchanceux l'an passé en poules contre les Citizens, rentrent donc dans le rang après un bon début de saison qui semble s'être achevé samedi avec leur première défaite.

Pour espérer mieux et au-delà de la différence évidente de talent, il aurait peut-être fallu qu'Andre Schubert ne se perde pas tactiquement dans une défense à trois qui a initié la déroute des siens lors des trente premières minutes de la rencontre.

bur-cd/yk

CELTIC PLC