NOUVELLES
13/09/2016 01:41 EDT

Scandale des commandites: voici la preuve en un tweet que notre système de justice est vraiment lent

Si vous trouvez que le système judiciaire est trop lent, voici un autre exemple plutôt original pour vous.

PC

Si vous trouvez que le système judiciaire est trop lent, voici un autre exemple plutôt original pour vous. Un simple tweet lancé dans le cadre de l'ouverture du procès de Jacques Corriveau.

Ce procès retardé à de nombreuses reprises s'est finalement ouvert mardi avec la sélection des jurés. M. Corriveau est accusé d'avoir été au coeur des détournements de fonds publics du scandale des commandites. Il aurait ainsi reçu plusieurs millions de dollars durant la période où le stratagème a été en place, soit entre 1996 et 2003.

Or, le scandale qui avait éclaboussé le Parti libéral du Canada semble bien loin dans l'esprit de certains, comme l'a fait remarquer un candidat au poste de juré dont les propos ont été rapportés par le journaliste de TVA Mathieu Belhumeur:

La commission Gomery avait été mise en place en 2004 à la suite de révélations entourant un système de ristournes impliquant des acteurs politiques au fédéral et des firmes de communications publiques québécoises. Cette commission, rappelons-le, ne pouvait déterminer la responsabilité civile ou criminelle des individus impliqués. Le rapport Gomery avait été remis à la fin de 2005.

L'enquête de la GRC s'est étendue de 2006 à 2010 et les accusations ont été portées en 2013.