POLITIQUE
13/09/2016 06:08 EDT | Actualisé 13/09/2016 06:13 EDT

Effets des feux de Fort McMurray : 3 M$ pour la recherche en santé

MARION WARNICA/CBC

Les effets des feux de Fort McMurray sur la santé mentale des résidents et sur la santé des travailleurs exposés à la fumée feront l'objet d'études scientifiques grâce à un investissement de trois millions de dollars du gouvernement fédéral et de la Croix-Rouge.

Un texte de Tiphanie Roquette

Les recherches incluront également la santé des populations autochtones, l'apparition de troubles de stress post-traumatique chez certains patients et l'impact des feux sur les services de santé d'urgence.

Selon le communiqué du gouvernement fédéral, la mauvaise qualité de l'air causée par les feux de forêt peut provoquer une aggravation des problèmes cardiaques et respiratoires. Les cendres et les contaminants environnementaux font également sentir leurs effets à long terme sur la santé des équipes de nettoyage et des premiers répondants.

Plus de 80 000 résidents de Fort McMurray ont dû être évacués lorsqu'un incendie de forêt a ravagé la ville en mai. Le brasier, qui a échappé pendant des semaines au contrôle des pompiers, a détruit sur son passage 2400 maisons et bâtiments.

« L'intervention des gouvernements et des fournisseurs de services doit reposer sur les meilleures données probantes qui soient, tant au fort de la crise qu'au moment où les communautés se relèvent, » a expliqué la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott.

L'argent sera divisé en au moins six subventions de 250 000 $ par an pour un maximum de deux ans de recherche. Le gouvernement fédéral assure le financement à hauteur de deux millions de dollars et la Croix-Rouge canadienne utilise un million de dollars du fonds amassé grâce à la générosité du public.

Voir aussi:

Galerie photo Nettoyage à Fort McMurray (juin 2016) Voyez les images