NOUVELLES
11/09/2016 09:08 EDT | Actualisé 12/09/2016 07:00 EDT

La ministre Christine St-Pierre a vécu de près septembre 2001 comme journaliste

La ministre québécoise des Relations internationales, Christine St-Pierre, a vécu de près les attentats du 11 septembre 2001.

Mme St-Pierre, alors journaliste, venait à peine d'entrer en fonction comme correspondante de Radio-Canada à Washington, lorsque les quatre attaques terroristes sont survenues, dont celle du Pentagone.

"Tout un baptême de feu", lance Mme St-Pierre en entrevue à La Presse canadienne. "Étant à Washington, j'étais au coeur de l'action d'un événement qui allait changer le monde", ajoute-t-elle.

"Au début, les informations que nous recevions sur les attentats arrivaient au compte-goutte, et nous étions en direct pour les rapporter", rappelle Christine St-Pierre. "Toute la francophonie mondiale nous écoutait, puisque TV5 Monde s'était branché sur RDI pour assurer la couverture télévisuelle des événements."

Mme St-Pierre admet qu'au début, tous les médias internationaux étaient tournés vers CNN, qui était la source la plus fiable pour obtenir des renseignements, puisque les autorités policières et politiques en divulgaient peu.

"On faisait notre travail de journaliste le mieux possible et avec le plus de rigueur possible sans tomber dans les rumeurs. Il fallait rester très factuel", souligne la ministre.

Elle se rappelle que la situation était chaotique, "les transports étaient paralysés, les commerces fermés, et on devait naviguer la-dedans".

"C'était une ville assiégée, en état d'alerte maximale, où on entendait constamment des sirènes d'ambulances, de camions de pompiers et de tous les véhicules militaires et d'urgence", ajoute-t-elle.

Sans l'ombre d'un doute, Christine St-Pierre dit que c'est l'événement le plus important qu'elle a vécu: "On prenait conscience que l'Histoire venait de prendre un tournant, la capitale de la plus grande puissance mondiale ayant été attaquée."

VOIR AUSSI:


Galerie photo 15 ans après le 11 septembre: le mémorial et l'observatoire Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter