NOUVELLES
10/09/2016 08:56 EDT | Actualisé 11/09/2017 01:12 EDT

Tour d'Espagne/20e étape: déclarations

Pierre Latour (Ag2r-La Mondiale, vainqueur de la 20e étape, au micro de la chaîne espagnole Teledeporte):

"Au début sur cette Vuelta, l'équipe voulait que je joue le général pour prendre de l'expérience et aider +Jicé+ (Péraud) mais j'ai fini dans le grupetto qui a terminé loin dimanche dernier. J'ai donc changé d'option, je voulais essayer de prendre l'échappée pour soit gagner une étape, soit servir de point d'appui pour +Jicé+. J'ai galéré à prendre l'échappée, aujourd'hui j'ai réussi, je gagne et je suis super content. Au pied de la dernière bosse, je n'étais pas sûr de moi, Robert Gesink roulait vraiment fort. Ensuite quand ça a attaqué j'ai vu qu'ils lâchaient petit à petit et que j'arrivais à m'accrocher. J'y croyais de plus en plus, quand (Atapuma) m'attaque à 800 m (de l'arrivée), je suis dans le dur, mais j'arrive à revenir. (Sur ses ambitions à l'avenir) Gagner un grand Tour, je ne sais pas, mais pour le général ça s'est bien passé jusqu'à dimanche dernier. Dans les arrivées en bosse, j'arrivais à ne pas être trop loin des favoris. On verra pour le futur."

Nairo Quintana (Movistar, porteur du maillot rouge, au micro de la chaîne espagnole Teledeporte):

"Mon équipe m'a rendu les choses faciles et m'a escorté jusqu'ici. Elle m'a défendu contre les attaques, surtout de la part de l'équipe Sky. Je les remercie pour ce grand Tour, en particulier José Joaquin Rojas (blessé lors la 20e étape, NDLR). Froome a commencé à attaquer très tôt dans les descentes mais je n'ai eu aucun problème à me défendre dans la montée finale. (Sur ses ambitions futures) On a pu constater ma progression dans une course où étaient présents les grands du cyclisme, Chris Froome, (Johan Esteban) Chaves, Alberto (Contador), cela réhausse l'importance de ce type de courses. Je continue à mûrir. Je crois que mon équipe m'aide à me sentir tranquille, ils m'ont toujours défendu. (Sur Froome) Je veux le féliciter, c'est un bel adversaire. Il a réussi un grand contre-la-montre (vendredi) et il m'a fait souffrir."

Alberto Contador (Tinkoff, 4e du classement général, au micro de la chaîne espagnole Teledeporte):

"Evidemment, j'aurais été plus heureux en étant sur le podium, et encore plus heureux en gagnant cette Vuelta. Au final, le podium nous échappe pour quelques secondes et évidemment c'est toujours une récompense importante pour un sponsor. C'est dommage. Mais nous étions venus ici avec un autre objectif (gagner, NDLR). Je suis content, j'ai pris beaucoup de plaisir pendant cette course. Mon équipe a tout donné mais elle n'était peut-être pas assez puissante en montagne. C'est ainsi, il faut féliciter Nairo (Quintana) pour sa victoire, (Chris) Froome pour sa belle course et (Johan Esteban) Chaves pour sa bonne tactique. (Sur les leçons de cette Vuelta) Quand on gagne, on apprend peu, quand on perd on apprend davantage. Je suis sûr que cela m'aidera pour la saison prochaine. Là je suis fatigué, j'ai avancé à contre-courant en raison de mes chutes, en essayant à chaque fois de me rétablir. Mais je suis plein d'espoirs pour le projet qui arrive pour l'année prochaine."

jed/adc