NOUVELLES
10/09/2016 09:46 EDT | Actualisé 11/09/2017 01:12 EDT

Syrie: les principaux points de l'accord russo-américain

L'accord entre les Etats-Unis et la Russie pour une trêve en Syrie doit permettre "une réduction significative des violences en Syrie" et d'ouvrir la voie à "une paix négociée" dans ce pays, selon le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

Cet accord, approuvé par la régime syrien soutenu par Moscou mais accueilli prudemment par l'opposition au régime de Bachar al-Assad, pourrait en outre déboucher sur une coopération militaire russo-américaine inédite contre les jihadistes.

En voici les principaux points, selon des déclarations du chef de la diplomatie américaine et de son homologue russe Sergueï Lavrov face à la presse:

- La suspension des frappes aériennes du régime sur des zones prédéfinies où l'opposition armée est présente, une disposition qui constitue selon M. Kerry la "fondation" même de l'accord. Elle ne s'applique pas aux zones contrôlées par le groupe Etat islamique (EI) ou le Front Fateh al-Cham, qui a renoncé à son rattachement à Al-Qaïda mais reste considéré comme "terroriste" par Moscou et Washington. Selon John Kerry, si les groupes rebelles veulent conserver leur légitimité, ils doivent se distancier totalement du Front Fateh al-Cham et de l'EI.

- L'engagement des deux parties, régime et rebelles "modérés", à s'abstenir de toute attaque ou tentative d'avancée territoriale et respecter le cessez-le-feu.

- L'entrée de l'aide humanitaire dans les zones assiégées ou difficiles d'accès, dont Alep. Dans cette métropole, démilitarisation de la route du Castello, important axe d'approvisionnement des quartiers rebelles, situé au nord de la ville. Libre passage des civils, des aides et des produits commerciaux par le secteur de Ramoussa, au sud-ouest de la ville.

- Mise en place d'un centre conjoint russo-américain visant notamment à établir "un partage d'informations nécessaire pour délimiter les territoires contrôlés par (le Front Fateh al-Cham) et les groupes rebelles". Si l'arrêt des combats et l'accès humanitaire tiennent pendant une semaine complète, Etats-Unis et Russie entameront alors une collaboration contre l'EI et le Front Fateh al-Cham, notamment par une coordination des frappes aériennes dans des zones délimitées.

bur-rd/mer/bpe